Empêcher les compagnies de pubs de vous suivre sur internet

Vous avez envie de faire un pied de nez aux géant du web?

Personne ici ne sera surpris d'apprendre que les compagnies de pubs vous suivent partout sur internet. C'est le modèle d'affaire des géants du web de ramasser le plus d'infos possible pour ensuite vous bombarder de pubs. Des pubs qui vont vous influencer sournoisement sans que vous vous en rendez compte. Vous n'avez pas besoin de ça dans votre vie! La bonne nouvelle c'est que c'est assez facile de se protéger et limiter les dégâts.

Du côté de Google, vous pouvez consulter les groupes de personnalité qu'ils utilisent pour vous décider quelles pubs vous voyez. Ça se passe ici: https://adssettings.google.com/ Si vous êtes comme moi, certains vont être complètement dans le champ mais certains vont être très précis. Peu importe le résultat, ce que vous voulez faire ensuite c'est de désactiver ça. Heureusement, c'est assez facile, même si Google va essayer de vous culpabiliser ou vous faire croire que vous faite une erreur. On va pas pleurer s'ils font moins d'argent sur votre dos! (À noter que vous devrez refaire ça sur chaque ordi que vous utilisez.)

Merci à Anne-Ma qui m'a partagé ce lien cette semaine!

Bon, c'est bien beau, mais là vous avez limité seulement les pubs de 1 compagnie. Mais y'en a plus d'une centaines! Comment faire pour limiter les autres? Est-ce qu'il faudra visiter le site de chacune d'elle pour leur dire d'arrêter de vous pister? Ça serait bien si on pouvait faire ça d'un seul clic!

Eh bien justement, y'a un site pour ça! Suffit d'aller ici https://optout.aboutads.info/?c=3&lang=fr Ça va commencer par faire un scan, ensuite vous aller voir la liste des compagnies de pubs qui vous traquent. Vous pourrez ensuite cliquer sur Tout Sélectionner pour tout bloquer! Ça prend un petit moment pour que le site envoie les 110 requêtes à votre place, mais en 1 minute c'est fini! Une bonne chose de faite! À noter que vous devrez refaire ça sur chaque ordi que vous utilisez.

Sauf que là, ça limite les publicités ciblés, mais ça continue quand même de vous bombarder de pubs! L'idéal serait de voir moins de pubs! Pour ça, il existe plusieurs bloqueurs de publicités. Je devrais faire un billet complet à ce sujet, mais en attendant, en voici quelques un. À noter que c'est valide seulement pour votre ordi. Pour bloquer les pubs sur votre téléphone ou tablette, ça prendra autre chose.

  • ublock Origin (https://ublockorigin.com) : Le plus efficace, celui qui bloque le plus de pubs, incluant les traqueurs.
  • AdNauseam (https://adnauseam.io) : Celui que j'utilise personnellement. La bloqueur qui contre-attaque en envoyant des fausses données aux traqueurs! Google le déteste tellement qu'ils l'ont banni du Chrome Store.

Et pour terminer, une petite note si vous avez un iPhone ou iPad avec la dernière mise à jour: Apple vous a fait un cadeau que Facebook et Google déteste énormément: pouvoir bloquer le pistage inter-apps. En gros, ça empêche Facebook de savoir que vous êtes la même personne quand vous utilisez d'autres apps, en particulier les apps et les jeux gratuits. Si votre appareil est à jour, chaque app va vous demander la permission de vous pister d'une app à l'autre (une fois par app). Évidemment, vous devriez refuser ça! Même si Facebook et Instagram vous montre des messages pour vous faire peur (du genre "pour que le service reste gratuit" ou "pour aider les petites entreprises"). En réalité, c'est de la bullshit: ils veulent juste protéger leurs revenus. Apple ne tire aucun revenu de compagnies de pubs, donc ils ne se gênent pas vous aider à les bloquer! Pour plus d'infos et pour savoir comment faire, Mozilla a écrit un texte qui explique tout, avec illustrations: Nouvelle mise à jour sur iPhone : comment refuser le pistage inter-applications. En gros, faut juste cliquer sur Refuser quand une app vous demande! 😉 Et si vous voulez toutes les bloquer, l'option existe dans les réglages de votre téléphone.

Et voilà! C'est pas parfait mais c'est un pas dans la bonne direction. Si vous voulez faire mieux, vous pouvez remplacer Google Chrome par Firefox, un navigateur qui protège activement votre vie privée parce qu'ils ne sont pas financé par la publicités. Et vous pouvez remplacer votre moteur de recherche par Duck Duck Go ou Qwant, 2 sites qui respectent la vie privée.

Ces suggestions vont être un gros plus pour votre vie privée et, étonnamment, c'est vraiment facile et rapide de faire le changement, et vous ne verrez presque pas de différences.

Si vous avez d'autres trucs, n'hésitez pas à partager en commentaires.

Hameçonnage faible

Des fois, j'ai l'impression que les spammers et les hameçonneurs ne se forcent même pas vraiment. Ils essayent de nous faire croire que leur message est un courriel légitime de Gmail pour nous inciter à donner notre mot de passe, mais c'est tellement peu ressemblant que je me demande qui serait assez nono pour tomber dans le piège.

Admirez ce délicieux spécimen de courriel qui provient à 100% du véritable support à la clientèle de Gmail (pas!). Sérieux, c'est une véritable oeuvre d'art!

Le 10 novembre 2012 18:27, GmΔil Alertes a écrit :
Cher Utilisateur,
Suite à notre nouvelle version en cours pour une parfaite navigation et une messagerie performante,Nous passons à la vérification des comptes
Gmail car nous avons des difficultés à localiser nos membres utilisateurs.Notre serveur sera obligé de
fermer votre compte. Pour éviter tout désagrément dû à ce fait, nous vous prions de bien vouloir nous fournir les informations ci-dessous pour
identification.Vous devrez remplir minutieusement le formulaire ci-dessous pour identification. Faute de quoi,nous nous verrons dans l'obligation
de suspendre sans regret votre compte dans les 24 heures pour des raisons de sécurité importante.
λ-δ!N0m-&-PrΣn0m↑ :
λ-δ!DΔte de NΔissΔῃce↑ :
λ-δ!Gmail-connexion↑:
λ-δ!Πot de PassΣ↑:
λ-δ!CͶnfirmΔtiͶn-Πot-PassΣ↑:
λ-δ!ϝͶnctiͶn↑:
λ-δ!Πobile↑:
λ-δ!PΔΨs↑:
Merci de votre confiance.
Copyright © 2012 - pour les organisations - Règles de confidentialité -
Règlement du programme -Conditions d'utilisation.

J'aime particulièrement bien les majuscules sporadiques et les lettres grecques dans la section formulaire. Ou alors les barres-obliques devant les apostrophes. Ça fait très crédible!

Et bien sûr, la conclusion avec «merci de votre confiance», c'est un délicieux dessert ironique!

Roman épistolaire interactif: First Draft of the Revolution

Le problème avec les histoires interactives où on a des choix à faire, c'est que, pour l'auteur, cela demande d'écrire des tonnes et des tonnes de "chemins" possibles. Heureusement, il est possible de faire une histoire interactive tout en évitant ce problème. C'est ce que le roman épistolaire interactif First Draft of the Revolution d'Emily Short réussit.

Comme j'ai dit, il s'agit d'un histoire épistolaire, c'est-à-dire d'une histoire qui se présente sous la forme des lettres et des messages que les personnages s'envoient entre eux. En tant que joueur, vous pouvez modifier les lettres avant de les envoyer. Vous pouvez changer une tournure de phrase pour la rendre plus féroce ou plus douce. Vous pouvez choisir de poser des questions directe et précises ou plus floues mais polies. Ensuite, vous envoyez la lettre et vous pouvez lire la lettre suivante.

Là où c'est différent de bien des jeux, c'est que vous n'interprétez pas qu'un seul personnage mais bien trois: Juliette, qui a été envoyée vivre à la campagne par son mari, son mari Henry et la soeur de Henry, Alise.

Comme je disais, faire des histoires interactives où le joueur peut influencer le court du récit pose un réel problème d'écriture pour l'auteur. Ici par contre, le jeu n'offre que très peu de choix qui vont influencer le récit. La partie interactive sert plutôt à entrer dans la tête des personnages. Chacun des personnages a une manière différente d'écrire et une manière différente de penser. On s'en rend compte lorsque le jeu nous propose de modifier certains passages ou d'effacer certaines phrases. Par exemple, Juliette commence souvent par écrire un brouillon où elle est fâchée contre son mari, puis le modifie petit à petit pour le rendre plus poli et masquer sa colère.

Et ÇA, c'est cool! Parce que c'est uniquement en offrant au joueur la possibilité de voir les brouillons des lettres qu'on a accès à ce qu'ils pensent. C'est en les voyant rayer et recommencer certains passages qu'on voit leur hésitation et qu'on comprend ce qu'ils veulent dire mais ne peuvent pas dire. Et ces hésitations, uniquement le joueur y a accès. Parce que le récipiendaire de la lettre ne voit que le résultat final.

First Draft of a Revolution est gratuit et se joue dans votre navigateur web. Le roman final ne fait que 26 pages, mais le temps de lire et relire et corriger les lettres vous prendra environ 1 heure.

Le côté humain des médias sociaux (ou pourquoi on aime quand même les posts insignifiants)

Petite réflexion à propos des facebooks, des twitters et des médias sociaux en général.

Les gens qui ne sont pas trop sur facebook et twitter disent souvent que ça ne sert à rien. «Je m'en fous de savoir que untel viens de manger un sandwich ou qu'il est aux toilettes!»

Ok c'est vrai. Effectivement, si y'a une personne qui fait juste parler de trucs trop personnels ou de faible intérêt, ce n'est pas très captivant. C'est pourquoi les gens que je vais suivre sont tous des gens qui font des choses passionnantes: des développeurs de jeux indies, des artistes, des auteurs, des bédéistes, des journalistes. Ces gens-là vont très souvent poster des liens vers des articles intéressants, des petits jeux flash sympathiques, des webcomics ou autres. Ils montrent les trucs qui ont piqué leur curiosité et, à notre tour, on peut trouver ça intéressant nous aussi. Toujours plein de trouvailles sympathiques.

C'est sûr qu'on peut aussi utiliser twitter pour suivre des sites de nouvelles ou des personnalités publiques "sérieuses". Là tu peux être garanti que tu n'auras pas de messages insignifiants à propos de ce qu'ils sont en train de manger ou du fait qu'ils s'ennuient et que la vie est déprimante ou whatever. Quand Obama ou La Presse écrivent sur twitter, c'est du sérieux.

Mais justement... c'est aussi ce qui fait que c'est un peu plate.

C'est particulièrement vrai avec les politiciens ou les comptes des compagnies. Ils écrivent toujours des trucs sérieux. Ils parlent uniquement d'eux-même. À un point où on pourrait se demander si c'est réellement eux qui écrivent ou si c'est pas un agent de marketing. Et là, ça devient vraiment achalant.

Ce qui est bien avec les médias sociaux par rapport aux médias traditionnels, c'est que c'est beaucoup plus personnel. Nos vedettes qui communiquent uniquement au travers de leur agent ou leur firme marketing dans les médias traditionnel peuvent se lâcher lousse sur les médias sociaux. Ils peuvent se permettre des petits commentaires personnels. Ils peuvent se permettre de parler d'autres artistes qui les intéressent.

Tout ça, ça rend les choses beaucoup plus humaines.

Peut-être que c'est pas méga top passionnant quand Guy A. Lepage poste une photo de son assiette de bouffe au resto, mais au moins, tu peux être sûr que c'est pas un agent ou une firme marketting (ou pire: un bot automatique!) qui vient d'écrire ça.

Les médias sociaux, ça ramène le côté humain que les actualités des médias traditionnels ont aseptisé. Et ça, ça rend les choses beaucoup plus intéressantes. J'aime!

Mise à jour (13 mai): Il semblerait que mes petites réflexions soient en réalité une idée bien ancré dans le domaine. Je viens de lire ça [Think tank: the importance of being honest], qui reprend exactement ce que j'avais en tête.

Le paradoxe Megaupload

Megaupload a été fermé par la justice américaine le mois dernier. Personnellement, je m'en fous un peu; je ne l'ai presque jamais utilisé. Je me rappelle juste qu'il fallait payer pour pouvoir regarder la fin des films. Et moi, payer pour du piratage, je trouve ça absurde.

Un fournisseur d'internet a dit que Megaupload correspondait à 20% de son trafic. C'est énorme! Ça veut donc dire que beaucoup de gens utilisaient ce service. Mais comment est-ce que ces gens faisaient pour regarder leurs films si on ne peut pas voir le film au complet sans payer? J'imagine qu'il y a une bonne proportion de gens qui payaient.

Je serais curieux de savoir le pourcentage que ça représente et combien d'argent les gens payaient en moyenne. L'industrie devrait se demander pourquoi les gens veulent payer pour ça (du piratage), mais pas pour acheter le film (et encourager les artistes).

Pourquoi payent-ils pour ça, mais ne payent pas pour acheter le film sur iTunes ou pour le voir sur Netflix? Pourquoi les gens sont prêts à payer pour du piratage mais pas pour l'original? C'est absurde!

Une petite lettre au CRTC

Le CRTC veut permettre aux compagnies d'internet de facturer encore plus cher, en leur permettant de facturer un prix (genre 2 à 4$) pour chaque gigaoctets téléchargés. C'est une décision bête qui va tuer toutes les petites compagnies d'internet et permettre aux géants Bell et Vidéotron d'empocher encore plus.

Le CRTC est récemment revenu sur sa décision en disant «qu'il allait y penser» et qu'il allait tenir des consultations. C'est donc l'occasion de leur faire savoir ce qu'on veut, c'est à dire un internet libre.

Sur le site d'Open Média, vous pouvez remplir un petit formulaire pour envoyer une lettre au CRTC. Il y a même une lettre pré-écrite que vous n'avez qu'à signer et cliquer pour envoyer. Moi, j'ai voulu faire un peu différent et j'ai écris ma propre lettre. Je vous la recopie ici:

Bonjour,

Radio-Canada a eu un coup de génie en offrant leur service Tou.TV où on peut visionner toutes leurs émissions en ligne. L'Office Nationale du Film (ONF) a aussi mis la majorité de son contenu en ligne pour qu'on puisse le voir de partout gratuitement.

À quoi sert leurs démarches, à quoi sert d'offrir tout ce contenu «gratuitement», si c'est pour devoir payer ensuite des frais aux compagnies d'internet? Pour voir ces films et ces émissions, est-ce qu'il faudrait que je paye les compagnies d'internet plutôt que les sites qui produisent le contenu? C'est un peu ridicule, non?

L'avenir des médias passe par l'internet. Si je veux regarder des émissions de télé, je les télécharge sur iTunes ou sur Netflix. Si je veux jouer à des jeux vidéos, je les télécharge sur Xbox, sur PlayStation ou sur ordinateur en passant directement par les boutiques en ligne de Microsoft, Sony ou Steam. Si je veux écouter de la musique, je peux l'acheter et la télécharger directement sur le site de l'artiste. Je peux faire tout cela grâce à l'internet.

Je ne suis pas un pirate. Je me fais un point d'honneur de payer le juste prix pour tout ce que je veux télécharger. Je veux que les artistes récoltent l'argent que je leur paye. Je ne VEUX PAS que les compagnies d'internet récoltent cet argent à la place. On les paye déjà bien assez cher à chaque mois.

Merci,

Francis

Ce soir, je me couche tôt.

Et là tu te dis: «Bon, ça fait 3 soirs que je dors pas. Ce soir, faut que je me couche de bonne heure pour essayer de rattrapper tout ça!»

Mais là évidemment, tu vas checker tes courriels. Pis après ça, tu te dis «ooooooh, juste 2 minutes.... Je vais aller sur Facebook juste 2 minutes». Tsé genre tu te fait une promesse à toi-même.

Pis là, soudainement, y'a 1 heure qui vient de disparaître, pis t'es en train de cliquer sur ta vache... Faque là c'est genre toi avec le poing levé au ciel qui crie «CURSE YOU FACEBOOK!!!!!»

mais tsé, tu vas quand même jouer une game de Bejeweled...

Rien n'est oublié

Nothing is Forgotten est une petite histoire racontée en image sans une seule ligne de texte. Un petit garçon est triste après la mort de son père et va se perdre dans la forêt près de chez lui. Il va y faire une surprenante rencontre qui n'est pas sans rappeler le film Le Labyrinthe de Pan, un film que j'avais beaucoup aimé par la manière dont sont intégrés les éléments fantastiques.

Vous pouvez lire l'histoire sur le blogue de son auteur: ryan a. Il suffit de suivre les liens pour avancer d'une page à l'autre.

Ce que j'ai aimé particulièrement en lisant Nothing is Forgotten, c'est que l'histoire est très courte (ça se lit en 10 minutes) mais est néanmoins très remplie. Dès le début, je pensais savoir où l'histoire se dirigeait mais à chaque page, un petit rebondissement inattendu amenait la situation dans une autre direction. Et comme le récit n'est pas ralenti par des dialogues, le tout file à toute vitesse, au rythme de votre défilement de souris dans la page.

Détail intéressant, le tout se lis très bien sur un iPhone ou iPod Touch. J'ai déjà essayé de lire des BD et des webcomics sur iPod et c'est toujours compliqué. Cette fois, on n'a qu'à défiler comme n'importe quelle page web. C'est aisé et la rapidité de l'histoire fait en sorte que c'est le médium et le récit s'agencent parfaitement. Allez lire ça!

Merci @BenJelter pour avoir partagé cette trouvaille sur Twitter. Ben Jelter est l'auteur d'une excellente BD, The Tumor, qui a le même style et la même manière de raconter les histoires. The Tumor est un de mes coup de coeur BD de l'an passé.