Roman épistolaire interactif: First Draft of the Revolution

Le problème avec les histoires interactives où on a des choix à faire, c'est que, pour l'auteur, cela demande d'écrire des tonnes et des tonnes de "chemins" possibles. Heureusement, il est possible de faire une histoire interactive tout en évitant ce problème. C'est ce que le roman épistolaire interactif First Draft of the Revolution d'Emily Short réussit.

Comme j'ai dit, il s'agit d'un histoire épistolaire, c'est-à-dire d'une histoire qui se présente sous la forme des lettres et des messages que les personnages s'envoient entre eux. En tant que joueur, vous pouvez modifier les lettres avant de les envoyer. Vous pouvez changer une tournure de phrase pour la rendre plus féroce ou plus douce. Vous pouvez choisir de poser des questions directe et précises ou plus floues mais polies. Ensuite, vous envoyez la lettre et vous pouvez lire la lettre suivante.

Là où c'est différent de bien des jeux, c'est que vous n'interprétez pas qu'un seul personnage mais bien trois: Juliette, qui a été envoyée vivre à la campagne par son mari, son mari Henry et la soeur de Henry, Alise.

Comme je disais, faire des histoires interactives où le joueur peut influencer le court du récit pose un réel problème d'écriture pour l'auteur. Ici par contre, le jeu n'offre que très peu de choix qui vont influencer le récit. La partie interactive sert plutôt à entrer dans la tête des personnages. Chacun des personnages a une manière différente d'écrire et une manière différente de penser. On s'en rend compte lorsque le jeu nous propose de modifier certains passages ou d'effacer certaines phrases. Par exemple, Juliette commence souvent par écrire un brouillon où elle est fâchée contre son mari, puis le modifie petit à petit pour le rendre plus poli et masquer sa colère.

Et ÇA, c'est cool! Parce que c'est uniquement en offrant au joueur la possibilité de voir les brouillons des lettres qu'on a accès à ce qu'ils pensent. C'est en les voyant rayer et recommencer certains passages qu'on voit leur hésitation et qu'on comprend ce qu'ils veulent dire mais ne peuvent pas dire. Et ces hésitations, uniquement le joueur y a accès. Parce que le récipiendaire de la lettre ne voit que le résultat final.

First Draft of a Revolution est gratuit et se joue dans votre navigateur web. Le roman final ne fait que 26 pages, mais le temps de lire et relire et corriger les lettres vous prendra environ 1 heure.

Une réflexion sur “Roman épistolaire interactif: First Draft of the Revolution

  1. Bonjour Narf, je suis ton blog et je me demandais si tu serais intéressé par un échange de lien avec le mien.

    Je peux te fournir quelques stats si tu veux 🙂

Leave a Reply