Projet de loi européenne pour remettre les GAFAM à leur place

L'Europe est en train de faire une nouvelle loi pour limiter les grosses compagnies de tech comme Google, Facebook, Amazon, Apple et Microsoft.

Disons-le: il était temps!!

Si le projet de loi DMA (Digital Market Act) passe, les compagnies devront faire plusieurs changements dans leur pratiques anti-compétitives.

Choix d'applications

  • Possibilité de désinstaller les apps pré-installées, notamment sur Android et iOS.
  • Offrir un choix lors de l'installation d'un nouveau téléphone, pour décider quel navigateur ou quelle app de courriel on veut utiliser.

Promovoir la compétition

  • Les petits magasins qui font des publicités sur les grosses plateformes pourront avoir accès aux données de performances de leur campagne et pourront utiliser les services d'un tiers pour vérifier que les publicités payés ont réellement été vues (Facebook a souvent été accusé de fraude à ce sujet, mais Facebook avait des règles pour empêcher les annonceurs de faire leurs propres vérifications).
  • Les petits magasins qui vendent leurs produits sur une grosse plateforme pourront aussi avoir accès aux outils de performance que la grosse plateforme utilise, notamment pour vérifier leurs ventes en temps réel. (Amazon a souvent été accusée par les petits commerçants de garder ces informations secrètes.)
  • Les grosses compagnies devront maintenant obtenir votre consentement avant de pouvoir combiner vos données personnelles à des fins de publicités ciblées
  • Empêcher les grosses compagnies d'utiliser leur plateforme pour promouvoir leur propres produits. Par exemple, empêcher Google ou Amazon d'afficher leurs propres produits en haut des résultats de recherche quand on cherche les produits d'un de leurs compétiteurs.
  • Les développeurs d'apps ne seront plus obligé d'utiliser les outils des grosses compagnies pour traiter les paiements dans les apps. On se rappelle que Google et Apple ramassent 30% de chaque ventes, ce qui est vraiment élevé! C'est notamment pour cette raison que Epic poursuit Google et Apple en justice depuis des mois.

Interopérabilité entre les services de messageries

Présentement, les grosses compagnies veulent absolument nous garder comme client, donc ils nous obligent à utiliser leur app pour parler à nos amis. C'est ce qui fait qu'on a besoin d'avoir plusieurs apps sur nos appareils: Facebook Messenger pour parler à maman et papa, Facetime pour parler à grand-maman, Discord pour parler à nos amis, Slack pour parler aux collègues du bureau... C'est désagréable de devoir se souvenir quelle apps on doit utiliser pour chaque personne. Mais on n'a pas le choix parce que chaque grosse compagnie nous garde dans leur silo.

Pourtant, ailleurs c'est déjà possible! Votre téléphone chez Bell est capable d'appeler ou texter des gens chez Vidéotron! Vos courriels Gmail sont capables de se rendre chez vos amis chez Microsoft Outlook et Hotmail! C'est ça l'interopérabilité. Et la nouvelle loi va obliger les GAFAMs à ouvrir leurs apps de messageries en rendant publique leur API. Ça nous permettrait de pouvoir choisir quelle app on préfère sans se limiter de pouvoir parler à nos proches. Les développeurs d'apps pourraient créer des nouvelles apps innovantes (disons, une app sans les publicités de Facebook Messenger!) et on pourrait les utiliser sans que ce soit un problème si nos amis ne sont pas dessus.

Malheureusement, le projet de loi DMA n'est pas parfait. Idéalement, on voudrait que les apps partagent le même protocole de communication (parler "la même langue") plutôt que d'avoir chacune le leur. Sans ça, les grosses compagnies pourrait faire exprès de rendre le dialogue artificiellement compliqué entre les apps, ou changer de protocole à chaque 2 semaines juste pour faire chier leurs compétiteurs. Mais au moins, le nouvelle loi fait un gros pas dans la bonne direction!

Plus d'info au sujet de l’interopérabilité ici: https://element.io/blog/a-big-step-to-address-big-tech/

Une bonne nouvelle

Le projet de cette nouvelle loi DMA est une bonne nouvelle parce que l'ancienne loi, GDPR, avait été critiquée pour avoir causé plus de torts aux petits joueurs, alors que les gros joueurs pouvaient se permettre de ne pas changer leur comportement et payer les amendes minuscules. La nouvelle loi DMA cible uniquement les grosses compagnies multi-milliardaires et ayant des millions d'utilisateurs, et permet des amendes qui vont jusqu'à 10 ou 20% des revenus globaux de la compagnies! Et si les GAFAM continuent d'ignorer les lois (comme elles font présentement), la nouvelle loi pourrait les empêcher d'acheter d'autres compagnies tant qu'elles ne revoit par leur comportement.

Bref j'espère que ça va passer! Et surtout, j'espère que le Canada va emboîter le pas aussi! (parce que présentement, on a le CRTC qui dors et qui laisse Bell Canada bouffer leurs compétiteurs et monter le prix de l'internet!)

Plus d'infos au sujet de la nouvelle loi européenne Digital Market Act: https://www.theverge.com/2022/3/24/22994234/eu-antitrust-legislation-dma-digital-markets-act-details

Une réflexion sur “Projet de loi européenne pour remettre les GAFAM à leur place

  1. Bravo, parce qu'honnêtement le GDPR n'avait pas vraiment les dents nécessaires pour s'attaquer aux Grosses Entreprises... (Mais c'est pour quand que le Canada va se réveiller là-dessus?????)

Leave a Reply