Je m'excuse de t'avoir rendu accro

Au début des temps, j'ai été un "early adopter". Un "pionnier". J'ai embarqué sur Facebook parce que c'était une bonne manière de rejoindre nos fans des activités que j'organisais. C'était avant l'existence des "Pages" alors mes amis et moi avions créé un compte qui servait juste à faire de l'auto-promotion et écrire des niaiseries. J'étais pas là pour moi, j'étais là pour spammer sans scrupules!

Sauf que.... c'était l'fun. Facebook était pratique et flatteur d'égo. Donc j'ai finalement créé un compte perso, toujours dans le but de faire de l'auto-promotion... mais c'était aussi l'fun d'interagir avec les gens, avec mes amis. C'est comme ça que Facebook m'a eu. Rapidement, je l'ai utilisé pour mon usage personnel. J'étais rendu accro.

Alors j'ai commencé à vous inviter à me rejoindre. Vous étiez hésitants. Vous n'aviez pas vraiment envie d'être sur Facebook vous aviez des réticences. Déjà les médias de l'époque parlaient des "jeunes" sur facebook qui révélaient tout de leur vie privée et ça, ça faisait peur aux "vieux". Mais je vous ai mis de la pression. Je vous ai dit à quel point c'était pratique pour faire des conversations de groupe ou envoyer des invitations à des événements.

Quand vous avez créé votre compte, j'ai célébré votre arrivé avec vous et tout les autres. «Bienvenue dans la famille!» (Sous-entendu: «on est tous accros ici donc votre présence nous rassure qu'on n'est pas les seuls.»)

Je m'excuse de vous avoir rendu accro.

Bon, c'est bien beau tout ça mais maintenant qu'on est tous rendu sur facebook, qu'est-ce qu'on fait? La première étape serait de se demander pourquoi est-ce qu'on devrait lâcher facebook. Se demander pourquoi c'est mauvais pour nous, et si c'est pas trop mauvais pour nous, se demander si ça ne viendrait pas aussi nuire à notre entourage. Et ensuite, la deuxième étape c'est évidemment de lâcher facebook! Plus facile à dire qu'à faire, c'est sûr, mais j'ai des petits trucs pour vous, pour faire ça progressivement, et je prévois écrire d'autres billets dans le futur pour vous aider. Inquiétez-vous pas, je vais pas juste vous dire quoi faire sans vous aider à le faire!

Pourquoi Facebook est mauvais pour toi?

Raison #1: Facebook contrôle tes émotions 😮

Est-ce que ça t'es déjà arrivé d'aller sur facebook et d'en ressortir fatigué ou fâché de ce que tu as lu ou vu? Ou alors d'être très fatigué et de savoir que tu devrais aller te coucher, mais tu es juste pas capable d'arrêter de faire défiler ton fil facebook. Moi ça m'arrivait tout le temps. Et pour en avoir jasé avec des amis, ça semble arriver à ben du monde.

Ces sentiments de fatigue et de colère, c'est entièrement ce que facebook cherche à générer dans ton cerveau. En gros, Facebook cherche à faire un maximum de cash en te montrant un maximum de pubs. Pour pouvoir te montrer un maximum de pubs, ils veulent que tu passes un maximum de temps sur facebook. Depuis des années, ils font des expérimentations plus ou moins secrètes pour savoir quel genre de contenu a le meilleur potentiel pour te faire rester collé à ton écran. Et la réponse à ça c'est: un mélange sournois de contenu fâchant et de contenu joyeux. Facebook sait ce qui est fâchant et joyeux et triste grâce aux réactions 👍,❤️, 😡, 😮, 😢 que les gens mettent. Facebook fait juste choisir parmi les posts qu'ils pourraient te montrer pour te faire un bon mix de joyeux et de fâchant, pour que tu restes le plus longtemps possible. Et ils font ça à l'échelle individuelle. Ils te teste à chaque jour: est-ce que tu restes plus longtemps sur leur site si ils te montrent du contenu drôle? Du contenu fâchant? Du contenu cute? Peu importe ce qui marche pour toi, ils t'ont testé, ils le savent, et ils vont t'en montrer plus.

Si tu pensais utiliser facebook pour rester au courant de l'actualité, pour suivre le contenu de tes idoles ou de tes Pages préférées, ben ça marche pas vraiment parce que facebook s'en fout que tu sois bien informé. Ils veulent juste que tu vois le bon mix d'émotions de posts pour que tu restes là longtemps.

Heille, ils ont une équipe dédiée à la recherche sur comment lire les pensées! Come on!!

Raison #2: Facebook ramasse toutes tes informations personnelles

Celle là c'est sûr que tu la connaissais déjà. Et clairement, si tu es encore sur facebook aujourd'hui, c'est que tu t'en fous un peu. Je le sais, j'étais moi même comme ça avant.

"Je m'en fout que facebook sache ce que j'aime et qu'ils me montrent des pubs reliées à ça. C'est ben plus intéressant d'avoir des pubs ciblées que des pubs non-ciblées."

Au début je pensais ça moi aussi. J'étais content que facebook et google sachent que j'aime les jeux vidéo si ça voulait dire plus de pubs de jeux et moins de pubs ennuyeuses de savon à lessive. Faque j'étais ben content des pubs ciblées. Mais la pub c'est abrutissant. C'est sexiste, c'est niaiseux, c'est fâchant et c'est rarement l'fun à regarder. Aujourd'hui, le moins je vois de pub, le plus heureux je suis. Mais bon, si toi ça te dérange pas, tant mieux pour toi. Un jour j'écrirais un autre texte pour expliquer pourquoi je pense que c'est une mauvaise idée, mais en attendant, je vais pas te juger.


"Je m'en fout des pubs, j'utilise un bloqueur de pubs"

Ah, ça c'est une bonne idée! Y'a tellement de traqueurs (logiciels espions) qui viennent avec les publicités sur internet; tu fais bien de les bloquer! Et ça va te permettre de conserver le libre-arbitre sur tes propres pensés et désirs. Quand tu vas vouloirs quelque chose, c'est parce que tu as un réel besoin plutôt que parce que des pubs t'ont créé un besoin artificiel.

Par contre, est-ce que ton bloqueur de pubs est 100% efficace? Est-ce qu'il bloque aussi les pubs sur ton téléphone et ta tablette? Est-ce que ça bloque aussi les annonces de Pages que facebook aimerait que tu aimes? (et qui ont payé pour que tu vois ces annonces-là!) Est-ce que ça bloque les annonces du Facebook Marketplace? (eux aussi je suis pas mal sûr qu'ils payent pour avoir plus de visibilité!) De mon expérience passée, non. Donc même avec ton bloqueur de pubs, facebook fait quand même full d'argent sur ton dos en te bombardant de pubs qui influencent subtilement tes désirs, tes actions et tes achats.


"Je m'en fout que Facebook sache où j'habite, j'ai confiance que leurs employés ne vont pas regarder ça."

Ouain... On pensait la même chose avec Desjardins et nos numéros d'assurance sociale. Ça n'a pas empêché un employé de partir avec la liste des NAS de genre 3 millions de québécois! Qu'est-ce qui empêcherait un employé malveillant de facebook de faire pareil avec ton adresse? Je me souviens vaguement d'avoir vu passé des nouvelles sur des employés de facebook qui ont utilisé les données de la compagnie pour usage personnel (genre pour retrouver son ex ou qqc du genre!). Et même si vous avez entièrement confiance envers les employés de facebook, avez-vous confiance envers toutes les compagnies de pubs et toutes les compagnies qui font des apps? Parce que Facebook leur partage vos données. Je le sais, à la job, on a accès à plein d'infos sur nos joueurs qui utilisent facebook pour se connecter dans le jeu. On voit leurs photos, leur maison, où ils habitent. On voit s'ils sont super riches ou non. On sait tout ça et on travaille même pas pour facebook!

Dans les dernières années, y'a des compagnies de sécurité spécialisée en reconnaissance faciale qui ont commencé à offrir des outils aux policiers et détectives privés. En gros, ça scan toutes les photos de tous les réseaux sociaux (facebook, instagram, twitter, etc). Le détective a juste à envoyer une photo (potentiellement mauvaise ou floue, genre une photo prise par une caméra de surveillance) pour trouver instantanément des photos de cette personne, son nom et ses profils sur internet, etc. Les témoignages de policiers qui l'utilisent disent que c'est magique. Ça marche même si la personne n'a pas de compte sur les réseaux sociaux, parce que la personne apparaît probablement dans les photos de d'autres personnes (genre la photo du party de Noël que ta tante a mise sur facebook). Si vous lisez l'anglais, le New York Time a écrit un dossier sur le sujet. Si vous préférez le français, Radio-Canada en a parlé aussi. Et ça se passe pas juste en Chine ou aux États-Unis. La police en Ontario a avoué l'avoir utilisé aussi. Voulez-vous vraiment vivre dans cette société de surveillance policière? Voulez-vous que la police débarque chez vous une journée parce que vous apparaissez dans la même photo qu'un meurtrier? Ou parce que vous lui ressemblez?

Et ça c'est les informations personnelles facilement accessibles. Parce qu'on le sait, facebook a des ententes secrètes avec certains gouvernement pour leur donner des accès secrets. Les scandales des dernières années avec les services secrets américains qui avaient des accès privilégiés aux données de facebook, vous les avez déjà oubliés? Ce que vous mettez en "privé" sur facebook, les conversations privés "encryptées" sur Snapchat et Messenger, c'est quand même accessible aux employés de facebook et aux partenaires privilégier de facebook qui ont ces accès secrets.


"Je m'en fout, je publie jamais rien sur facebook."

Tu fais bien. Mais malheureusement, c'est pas assez. C'est ça la beauté de l'espionnage numérique: t'as pas besoin de rien faire! Les sites web et les apps ramassent tes données dès que tu les ouvres et en arrière plan dans ton téléphone. Ils savent le type de téléphone que tu as, l'heure à laquelle tu l'utilise, quelles autres applications tu utilisent, où tu te trouve, où tu habites, où tu travailles, où tu va les vendredis soir. Ils savent les trucs que tu regardes et les trucs que tu skip et avec ça déduisent ce que tu aimes et n'aime pas, tes allégeances politiques, ton orientation sexuelle, si tu as des enfants, si tu cherche un nouvel appart, etc. Ils savent si tu va bientôt changer ton auto, si tu es enceinte, quelle banque tu utilises, quelle sorte de carte de crédit tu as, et plein d'autres choses. Combien d'autres choses? Tu peux voir la liste complète si ça te tente d'être super choqué (du moins, c'était la liste en 2016. Sûrement qu'aujourd'hui la liste est ben plus longue!)


"Ok mais je m'en fout: j'ai rien à me reprocher!"

Ok, ok, tu as probablement raison. T'es une bonne personne qui ne fait rien de mal. Mais attention: tu n'as rien à te reprocher... pour l'instant. Les lois peuvent changer. Si jamais on change de gouvernement (genre mettons quand dans 5-10 ans on a un premier ministre canadien style Trump) et qu'il passe des nouvelles lois, est-ce que tu n'auras rien à te reprocher à ce moment là? Ou alors, si tu veux un jour appliquer pour un visa dans un autre pays ou adopter un bébé à l'étranger, est-ce que tu es sûr que tu n'as rien à te reprocher selon leurs lois à eux? Et quand tu vas vouloir appliquer pour une nouvelle job, est-ce que tu es sûr qu'ils ne vont rien trouver qu'ils ne vont pas aimer, même si c'est pourtant légal? Quand tu vas appliquer pour un emprunt hypothécaire ou une assurance, est-ce que tu es sûr que les banques vont aimer ton style de vie ou si ils ne vont pas plutôt voir des prétextes pour te facturer plus cher? Les policiers utilisent souvent des photos de party pour savoir qui tu fréquentes et faire des associations par proximité. Est-ce que tu es sûr que toutes les personnes avec qui tu as été pris en photo, dans tous les partys où tu es allés, sont parfaitement sans reproches?

Pourquoi ta présence sur facebook est mauvaise pour tes proches?

Même si toi tu n'as réellement rien à te reprocher et que tu t'en fout que les employés de facebook sachent tout de toi, peut-être que ce n'est pas le cas des gens autour de toi.

N'avoir rien à se reprocher est un privilège. Certaines personnes ont eu un passé difficile ou vivent des situations légales difficiles (genre un divorce avec un maris dangereux). Peut-être qu'ils sont dans un pays avec un dictateur ou un gouvernement moins gentil que le tient. Peut-être qu'ils font partis des groupes marginalisé qui sont ciblés par du profilage racial. Peut-être qu'ils ont changé d'identité ou de sexe. Peut-être ils ont été victime de vol d'identité par le passé et qu'ils sont tannés de devoir changer de numéro de téléphone. Peut-être que c'est des femmes victimes de harcèlement. Peut-être qu'ils travaillent pour un employeur un peu trop intense. Peut-être qu'ils sont journalistes d'investigation ou juges ou avocats ou militants et ont potentiellement des ennemis.

Ces personnes là ont vraiment des bonnes raisons de ne pas vouloir partager certains détails de leur vie privés sur l'internet. Ils aimeraient bien pouvoir mettre leur passé derrière eux et reprendre le contrôle sur leur vie. Et ils font probablement très attention à ce qu'ils écrivent et publient.

Le problème c'est qu'ils peuvent difficilement contrôler ce que les autres publient. Les photos de party où ils apparaissent dans l'arrière plan, même s'ils ne sont pas taggués, peuvent leur causer du tort. (Voir ce que je disais plus haut à propos des outils de surveillance des policiers.) Quand Facebook et Instagram t'ont demandé d'avoir accès à ta liste de contacts "pour t'aider à trouver tes amis" sur leur plateforme et que tu as acceptés, tu leur a envoyé toutes les adresses courriels, numéros de téléphone et adresses de maison de tes amis. Est-ce que tu as demandé à chacun d'entre eux pour la permission de faire ça? Est-ce qu'ils vont être contents d'apprendre que tu as fait ça?

Et même si tu fais 100% attention et que tu ne poste jamais rien, ta simple présence sur facebook est nuisible pour ceux qui veulent s'en dissocier. La raison principale de pourquoi les gens sont incapables de lâcher facebook, c'est parce que "tout le monde est dessus". Si tu veux organiser un événement ou un groupe, c'est facile, suffit d'utiliser facebook parce que "tout le monde est sur facebook!" Ta simple présence et ton utilisation passive de cet outil contribue à créer ce sentiment chez les gens. En continuant d'utiliser facebook, tu contribues passivement à ce que tout le monde reste pogné dessus.

Si on le sait que facebook fait exprès pour nous rendre accros; si on le sait qu'ils modifient notre fil pour influencer nos émotions et celles des autres pour leurs gains économiques; si on le sait qu'ils vendent les infos sur nos amis; si on le sait qu'ils ont une influence profonde sur la politique et la société; si on sait tout ça et qu'on continue de d'utiliser facebook, alors on est complice. On fait partie du problème.

Dire que tu t'en fout de ton droit à la vie privé parce que tu n'as rien à cacher, c'est dire que le droit à la vie privé en général n'est pas vraiment important. Mais l'affaire c'est que si toi tu ne t'en sert pas, d'autres en ont vraiment besoin. Leur sécurité en dépend. Tu ne dirais jamais que la société n'a pas besoin d’hôpitaux parce que toi tu n'en a pas besoin là maintenant. Pourquoi tu fais pareil avec la vie privée?

Désolé de te l'apprendre. Tu es complice. Tu fais parti du problème. Tu es sur facebook donc tout le monde reste sur facebook pour te parler.

Si un ami prenait tes secrets et s'en servait pour faire de l'argent, ce ne serait plus ton ami très longtemps. Alors pourquoi est ce qu'on laisse les grosses compagnies faire exactement ça?

Bref je m'excuse de t'avoir rendu accro à facebook. Maintenant je vais essayer de t'aider à t'en sortir.


Quoi faire maintenant?

Lâcher facebook c'est pas facile. Lâcher les autres géants du web, c'est parfois pire. Dans des prochains billets, je vais vous donner des conseils sur comment lâcher facebook, google, amazon et les autres et vous proposer des alternatives. En attendant, voici quelques trucs pour commencer:

  1. Éteins les notifications de facebook sur ton téléphone (Sérieux, t'en a pas besoin! C'est correct si tu ne vois pas là maintenant que Joséphine a liké ton commentaire!)
  2. Observe combien de fois tu ouvres facebook dans une journée. Pose-toi la question si tu pourrais pas faire quelque chose de plus intéressant avec ce temps, quelque chose qui t'apporterais plus de bonheur.
  3. Ajoute une limite de temps sur ton téléphone pour ton utilisation de facebook. Une heure par jour c'est ben en masse!
    • Tous les modèles de téléphone des 5 dernières années ont cette fonctionnalité maintenant.
    • Si ça te fait peur, essaye-le au moins pour 1 semaine et tu verras.
  4. Efface l'app de Facebook de ton téléphone
    • Si t'en a vraiment besoin, tu peux utiliser le navigateur sur ton téléphone ou utiliser ton ordi!
  5. Efface Messenger aussi de ton téléphone ou commence au moins par désactiver les notifications.
  6. Désactive ton compte Facebook pendant 1 semaine (ou juste 1 journée si tu veux commencer plus smooth)
    • Tu risques d'être surpris: C'est pas aussi difficile que ça n'y parait, et c'est étrangement libérateur!

Si vous voulez lire ou voir un film documentaire sur ce sujet: Pourquoi n’avoir "rien à cacher" n'est pas une raison pour accepter la surveillance de masse.

Note: Je ne suis pas journaliste. Je ne peux pas vous promettre une rigueur journalistique exemplaire. Donc si jamais j'ai écrit des faussetés, vous êtes bienvenus pour me corriger.

Leave a Reply