Frank Zappa, à ses débuts, à la télévision de l'époque

Voici un extrait d'émission où Frank Zappa a été invité invité au Steve Allan Show alors qu'il n'était pas encore trop trop connu (du moins, c'est ce que j'en comprends). C'était en 1963. Zappa arrive comme un hurluberlu et fait une démonstration de musique avec un vélo. Vous excuserez la qualité horrible et le fait que c'est découpé en 4 vidéos. Ça reste quand même très très drôle à écouter alors je vous invite à prendre le temps.

Je ne pense pas avoir écouté de Frank Zappa avant aujourd'hui. Je savais vaguement qu'il faisait de la musique bizarre mais je ne me rappelle pas en avoir écouté avant aujourd'hui. D'une certaine manière, je me retrouve dans la même position que le public de cette émission, où Zappa joue devant un public qu'il ne connait pas.

Ce qui est drôle, au début du vidéo, c'est qu'il semble gêné et n'offre pas de très longues réponses aux questions de l'animateur. Et de son côté, l'animation est dans une zone d'inconfort et semble faire des blagues pour masquer son embarras. Mais ce qui est beau, c'est qu'au fur et à mesure que l'entrevue et la démonstration avance, tous semblent se dégêner. Frank Zappa prend plus d'assurance, l'animateur se met à avoir du fun et le public rit de plus en plus. Je trouve absolument admirable que Zappa ait l'audace de demander aux musiciens du show de «jouer n'importe quoi, comme ils le sentent» et de mettre des objets sur les cordes du piano! Et les musiciens embarquent dans ses niaiseries et font de la musique hyper expérimentale à heures de grande écoute! Tout le monde a l'air de s'amuser et ça donne un maudit bon moment de télévision!

Television in that day was so much more innocent than today's tightly scripted and market-researched crap. "In Praise of Steve Allen and Television of the Early 1960s" might be more apppropriate. I don't recall how long each episode of The Steve Allen Show ran, but, I'd surmise 90-minutes [...] instead of 60 minutes as is popular these days. [...] Thanks to television programming of nearly four decades ago, and Steve Allen for actually being hip back then, to allow a full 20 minutes of air-time to some nearly indescribable individal with a taste for the bizarre to do his thing. Without that venue, without the innocence of television of the era, without the open-mindedness of a hip tv host in his prime, that early Frank Zappa television appearance would have never been broadcast.

R. Kane [Source]

Leave a Reply