Mon avis après 2 mois de grève

Je ne suis pas du genre à être très "politique" ou revendicateur sur les internets, mais les événements des derniers mois m'obligent un peu à sortir de mon trou.

Je suis en grève depuis très exactement 2 mois et je suis particulièrement fier de l'être. Je ne fais pas la grève parce que je ne veux pas payer la hausse. Ça serait absurde de ma part puisque je suis à ma dernière année universitaire. Je ne fais pas la grève parce que je ne veux pas payer; je fais la grève parce que l'éducation c'est important, et que l'université, comme l'école primaire et secondaire, devrait être beaucoup moins chère qu'elle ne l'est présentement. Je ne fais pas la grève pour moi maintenant; je fais la grève pour les générations futures. Je fais la grève pour que plus de gens aillent à l'école, qu'ils gagnent de meilleurs salaires, qu'ils soient plus riches et payent plus d'impôts pour à leur tour financer les écoles des générations futures. Collectivement, on y serait tous gagnants.

Je n'ai par contre pas toujours été de cet avis. J'étais, au départ, farouchement contre la grève. Je ne voulais surtout pas étirer inutilement ma session. Je trouvais ça absurde de faire une grève pour des frais de scolarité que je ne payais même pas moi-même.

Mais rapidement, après même pas 2 semaines, j'ai changé d'avis. Après m'être renseigné sur le conflit, sur les positions et sur les enjeux, je me suis rendu compte que cette grève représentait exactement le genre d'idées et de valeurs que je revendique habituellement.

Je me suis aussi rendu compte qu'il y avait du louche dans les actions des autorités. Le recteur de l'UdeM, le gouvernement et les autorités ont tous utilisé des manoeuvres douteuses et des tactiques déloyales pour arriver à leurs fins. Il y a eu les injonctions. Il y a eu les doubles messages et la propagande pour tenter de plaire à la population. Il y a eu les tentatives de minimiser ou ridiculiser le mouvement. Heille! J'ai fait des études universitaires, mais le gouvernement nous parle comme s'il s'adressait à des enfants de 5 ans qui veulent des bonbons! Quand même!

Il est temps que les gens se réveillent. En fait, je suis même convaincu que si plus de gens étaient allés à l'université, ils ne seraient pas aussi bornés et le gouvernement aurait plié depuis longtemps. C'est justement pour ça que c'est important que l'éducation soit moins chère: pour que les gens soient mieux éduqués et se fassent moins avoir!

Ce que je veux dire, c'est que ça va me faire PLAISIR de payer plein d'impôt par année pour financer une éventuelle gratuité scolaire. Je risque même de payer assez d'impôt pour rembourser, chaque année, l'équivalent de tout ce que j'aurai payé en frais de scolarité au total dans ma vie! Je vais être content de savoir que mon impôt va servir à envoyer plus de jeunes à l'université.

Après ça, qu'on vienne me dire que les étudiants en grève «ne pense qu'à eux». Je me demande vraiment quel camp est le plus «socialement responsable»?

Leave a Reply