Embarque sur mon cheval, il est écoeurant!

Analyser une joke n'est habituellement pas une bonne chose à faire, surtout si on veut qu'elle reste drôle. Quand on analyse trop en profondeur, le fun original s'en va. Mais bon, puisqu'à l'école ils nous apprennent à tout analyser comme des malades, je vais analyser un vidéo de Weebl. Parce que, oui, y'a des choses à analyser dans les vidéos de Weebl! Beaucoup plus qu'on le pense!

Weebl a fait une animation flash intitulé Amazing Horse. Vous devriez aller la voir. La tune est vraiment bonne. Tellement que je l'ai écouté 15 minutes en boucle la première fois. En dessous du vidéo, en commentaire par rapport à son oeuvre, Weebl nous dit la chose suivante:

A song about how womens rights have improved as the use of horses for transport has declined. Not kid friendly.

En disant ça, Weebl nous donne toutes les pistes nécessaires pour faire notre analyse. Ce qu'il nous lance comme idée de départ, c'est que son animation parle des relations hommes-femmes. Mais ça, on aurait pu le déduire nous-même.

Dans le vidéo, on a un homme sur un cheval qui invite une femme à embarquer avec lui. De la manière dont l'homme parle, on comprend qu'il est en train d'essayer de séduire la fille, de la cruzer si vous préférez. Et il utilise son cheval pour l'impressionner. Quand on y pense deux secondes, vous ne trouvez pas que ça ressemble aux gars qui cruzent avec leur char? "Hey bébé, embarque dans ma grosse minoune". Sauf que si un homme est contraint d'utiliser le pouvoir d'attraction de son auto pour impressionner une fille, c'est habituellement signe qu'il a un complexe d'infériorité. C'est exactement comme le proverbe dit:: «Grosse corvette, p'tite quéquette». Sauf que dans la tête du gars, le fait qu'il ait un gros char est, pour lui, synonyme du fait qu'il a (ou pense avoir) un gros pénis.

Oups! Qu'est-ce que je viens de dire là!? Pénis? Oh zut, je m'excuse. C'est vrai... quand on fait des analyses en cinéma, il faut dire "phallus" à la place. C'est une convention, une norme. J'imagine que les profs sont gênés d'appeler les choses par leur nom. Pourtant, les profs ont toujours l'air très heureuses (c'est habituellement des femmes) quand elles arrivent à pluguer les théories freudienne et le fameux phallus dans une analyse. Mais je divague...

Weebl lui, n'est pas trop gêné. Il nous le montre! Un immense phallus GROS DE MÊME, dans notre face! On ne peut pas le manquer. L'homme pense que la fille va être impressionnée par ça. «Regarde mon cheval, il est incroyable. As-tu vu son zizi?». Mais la fille n'est pas trop impressionnée. En fait, c'est plutôt le contraire. Elle a l'air apeurée. C'est habituellement la réaction qu'ont les filles devant les hommes trop machos.

Mais si on se rappelle ce que Weebl disait en hors-texte, dans son commentaire sous l'animation, c'est que les droits des femmes ont augmentés (donc, qu'on a commencé à les respecter plus) quand les chevaux (les hommes machos) sont disparus. Et dans l'animation, c'est la même chose. L'homme ne respecte pas la femme pentoute. Il veut juste qu'elle vienne avec lui. Elle, de son côté, se défend très bien. Elle le garde à distance grâce à son talent de répartie. Par exemple, elle lui rappelle que «l'univers inclus aussi "tous les endroits"» ce que l'homme n'avait semble-t-il pas compris. Et l'homme est tellement bouché qu'il ne trouve rien d'autre à dire que «ta gueule, embarque sur mon cheval». Elle est brillante cette fille. On la respecte plus que ce tapon de gars sur son cheval. C'est probablement le message que Weebl veut nous dire.

Ou peut-être pas. Je n'ai pas accès à la tête de Weebl. Je fais juste analyser comme on me l'a appris.

Bon ça suffit. Je viens d'écrire... 627 mots d'analyse de conneries. Ouch! Pourquoi j'ai fait ça? Je pense que je suis un peu fou ce soir. Désolé. «Look at me! I'm crazy!»

Leave a Reply