Compte-rendu Gamercamp et Fishing Game with Actual Water

En fin de semaine passée, j'étais au festival Gamercamp pour présenter mon jeu A Fishing Game with Actual Water.

Mes points positifs et négatifs:

(+) Très cool:

  1. L'événement était vraiment bien organisé
  2. Les bénévoles ont été SUPER AIDANTS et fabuleux!
  3. Mon jeu était direct dans l'entrée, donc j'avais un max de visibilité
  4. Tout le monde avait l'air de tripper sur mon jeu. Parents, enfants, vieux, jeunes, hommes, femmes... Les gens riaient en splashant de l'eau partout! C'était fabuleux à voir.

(–) Moins cool:

  1. J'ai dû rester à côté de mon jeu durant toute la fin de semaine. À cause de ça, je n'ai pas pu aller voir les jeux des autres.
  2. Man! C'est épuisant une fin de semaine comme ça! Ouf!
  3. Y'a plein de gens à qui j'aurais voulu parler, mais j'étais trop gêné... 🙁

Un truc qui était vraiment nice, c'est que beaucoup de gens m'ont posé des questions sur comment fonctionne mon jeu. Ils étaient vraiment impressionnés quand je disais que j'avais réussi à faire fonctionner tout ça en seulement 1 journée. J'ai mis beaucoup d'emphase pour dire que j'utilisais des outils gratuits et faciles à utiliser, et dire que, oui, eux-même pourrait faire la même chose. C'est rendu facile et accessible de faire des jeux! Ils étaient vraiment surpris. Mais si seulement UNE personne essaie de faire un jeu après m'avoir parlé, j'estime que c'est un succès tonitruant! 🙂

La première journée, c'était la journée des conférences. Plusieurs conférences faisaient des ponts entre les jeux vidéos et d'autres domaines. Une madame a parlé du gamejam qu'elle a organisé au Royal Ontario Museum, où les participants pouvaient utiliser les images et les objets disponibles au musée. Un cinéaste a parlé du documentaire interactif qu'il a réalisé pour l'ONF. Une bibliothécaire a parlé du nouvel espace interactif qu'ils ont construit pour leur bibliothèque avec plein de Makey Makey et d'outils de création. Vraiment, j'en revenais pas! Je me suis vraiment posé la question sur pourquoi on n'avait pas ce genre de projets à Montréal. Peut-être qu'ils sont là mais que je ne suis juste pas au courant. Ce serait dommage étant donné que c'est si intéressant.

J'ai parlé à plein de gens et ajouté plein de gens sur Twitter. Mais cette fin de semaine m'a fait réfléchir à une grande question: Should I write more in English? J'ai comme l'impression que je limite ma visibilité en écrivant toutes mes choses en français. Mais de l'autre côté, je trouve ça important d'écrire en français. Est-ce que je devrais tout traduire ce que j'écris? Ça demanderait le double d'efforts...

Bref, je me suis quand même trouvé pas mal bon comme première expérience de la sorte à une expo. Succès merveilleux! Et je ferai mieux la prochaine fois.

Parcade le 21 septembre

À nouveau, j'organise le Parcade le 21 septembre prochain en collaboration avec le Mont-Royal Game Society.

Le concept: sortir de la maison, aller dans un parc et jouer à des jeux! Amenez vos idées de jeux. Amenez vos jeux de table. Amenez vos jeux de mouvement. C'est un picnic de jeux! (et un picnic de vraie bouffe, pour autant que vous apportez aussi votre vraie bouffe)

Je vais bien sûr apporter mon jeu A Fishing Game with Actual Water!

Quoi apporter?
-Bouffe
-Boissons
-Jeux de table
-Jeux mobiles
-Autres jeux cools

Lieu:
Parc Lafontaine, à Montréal (plan sur Google Maps)
Coin Marquette et Rachel, dans le coin des tables à pic-nic.

Date:
Samedi le 21 septembre dans l'après midi.

Information:
Événement sur facebook

En cas de pluie, l'événement sera reporté au lendemain. Si c'est le cas, surveillez cette page pour savoir comment ça s'organise.

Les événements et groupes à suivre à Montréal pour ceux qui s'intéressent aux jeux

Update janvier 2014: Ajouté le regroupement Pixelles.

On m'a souvent demandé quels sont les événements cools et les groupes en lien avec les jeux vidéo à Montréal. À force de répéter toujours la même chose, je me suis dit que je devrais écrire un billet pour que tout le monde puisse en profiter.

Mont-Royal Game Society (MRGS)

Le groupe des indies de Montréal. En fait, c'est probablement le groupe le plus important à suivre, principalement parce que les autres groupes ont tous tendance à annoncer leurs événements sur la page facebook du MRGS. MRGS font une rencontre à chaque mois, toujours le premier mercredi du mois, au bar Royal Pheonix. Des développeurs indies amènent leurs jeux pour les montrer sur le projecteur ou pour les faire essayer sur laptop ou iPad.
Le site web: http://mrgs.ca
Le groupe facebook: https://www.facebook.com/groups/135987799795381/
Recommandation bouffe: Le Royal Pheonix fait des bonnes poutines et du bon chili con carne!

IGDA

Le premier gros regroupement de Montréal. Plutôt axés sur les gros studios, quoique c'est de moins en moins vrai. À chaque mois, sauf durant l'été, ils organisent des conférences données par des gens de l'industrie. Habituellement, ça a lieu à la SAT sur St-Laurent. Et contrairement à ce que le site peut laisser croire, les événements ne sont pas réservés aux membres (c'est juste 5$ pour les non-membres)
Le site web: http://www.igda.org/montreal
La page facebook: https://www.facebook.com/pages/IGDA-Montreal/153561694690608
Je suggère plutôt de s'abonner à leur newsletter par courriel parce qu'ils oublient souvent d'annoncer leurs trucs sur facebook.
Recommandation bouffe: Si vous arrivez tôt: il y a souvent des sandwichs et crudités.

TAG Lab

Eux sont rattachés à Concordia donc c'est un groupe un peu plus académique. Ils font un 5 à 7 à chaque jeudi soir. Ils font aussi des conférences de temps en temps, qui sont habituellement annoncées sur le facebook du MRGS et sur leur site. Ça a lieu dans le pavillon EV de Concordia.
Le site: http://tag.hexagram.ca

Le Reliquaire

Ils font une rencontre chaque mois (sauf l'été). À chaque fois, il y a deux courtes conférences sur un même thème. Ça a lieu au bar L'Amère À Boire.
Le groupe facebook: https://www.facebook.com/groups/125070040886428/
Recommandation bouffe: L'Amère À Boire a des bonnes bières et des burgers

Execution Labs

Execution Labs (XL) est un incubateur à nouveaux studios de jeux. Ils invitent souvent des conférenciers donc c'est intéressant à surveiller.
Le site web: http://executionlabs.com/fr
La page facebook: https://www.facebook.com/ExecutionLabs
Recommandation bouffe: Y'a le Schwartz juste à côté!

Pixelles

Un groupe d'aide pour les filles et les femmes qui veulent faire des jeux. Elles ont un programme d'incubateur pour aider les femmes à faire leur premier jeu. Elles sont très actives: elles organisent souvent des activités et des ateliers pour apprendre à faire des jeux.
Le site web: http://pixelles.ca/fr
La page facebook: https://www.facebook.com/groups/136128486572736/
Le twitter: https://twitter.com/pixellesmtl

Voilà qui fait le tour de ce qui se passe à Montréal. Ça devrait garder vos soirées occupées!

Personnellement, je vais à la plupart des événements, donc on risque de se croiser. N'hésitez pas à me contacter avant un événement pour qu'on y aille ensemble (parce que je sais que ça peut être plate d'aller à un truc sans connaître personne!)

Nouveau projet: «A Fishing Game with Actual Water»

À tous ceux qui se demandaient ce que j'allais faire avec mon MakeyMakey à part jouer avec des ustensiles et des bananes: Merci de votre curiosité!

En fait, j'ai acheté mon MakeyMakey pour participer au Fishing Gamejam organisé par Sophie Houlden dans lequel il fallait faire un jeu sur le thème de la pêche. J'ai donc fait un jeu que j'avais envie de faire depuis longtemps et qui se joue avec de l'eau. Oui, de la vraie eau! Celle qui mouille quand on met nos mains dedans. Et c'est justement le but du jeu: attraper des poissons (virtuel) et être mouillé! Le joueur qui a attrapé le plus de poissons gagne.

Comment ça marche?
Les 2 joueurs ont chacun 3 bols d'eau, qui sont reliés au laptop à travers du MakeyMakey. Les joueurs doivent garder une main une plaque en papier d'aluminium, ce qui permet au système de savoir quand ils touchent l'eau de chaque bol. Évidemment, il faut beaucoup de plastique pour protéger le laptop contre toute cette dangereuse eau!

J'ai amené le jeu au Parc Jarry en fin de semaine passée. Ce fut un grand succès. Les gens ont rapidement compris comment jouer et la compétition était féroce. Les joueurs ont découvert qu'ils peuvent éclabousser l'eau pour arroser le voisin du même coup! Certain ont même élaboré des tactiques compliqués pour essayer de tromper le système et faire plus de points! 🙂

Ce playtest public a été bien utile. J'ai noté certains points pour améliorer le jeu davantage. La prochaine fois que je vais amener le jeu à un événement, ça devrait être beaucoup plus stable.

Mon objectif futur pour ce jeu serait de l'amener à divers événements durant l'été pour essayer de faire jouer plein de gens. Je vais annoncer les événements ici et sur mon twitter et facebook pour que vous puissiez venir.

Gamejam DTGMA avril 2013 - Mon expérience

En fin de semaine, j'ai participé au DTGMA (Downtown Trimestrial Game Making Adventure!) à la Maison Notman. Le DTGMA est un gamejam "relax" organisé par la Mount-Royal Game Society (MRGS) et qui s'étend sur tout un mois. Certains participants prennent tout le mois pour faire leur jeu, mais d'autres ne participent qu'à la dernière fin de semaine du mois où tout le monde donne un blitz pour finir leur jeu. Cette fois-ci, Renaud Roi-des-monstres avait réservé la Maison Notman et j'ai donc retrouvé là-bas la plupart des habitués du MRGS.

Les thèmes du DTGMA de ce mois-ci étaient:
  - Cooking
  - Hoisting
  - Giant and talking
et on avait la liberté d'en choisir un, deux ou les trois.

Sam (le gars qui a fait le visuel de Cotton Balls Factory), Annie (celle qui a fait du visuel sur plusieurs de mes prototypes) et moi, on avait initialement prévu de faire un petit jeu pas compliqué avec Twine. On s'est donc rencontré pour déjeuner le samedi matin du jam et en profiter pour discuter de ce qu'on voulait faire. En fait, on n'avait absolument aucune idée de ce qu'on voulait faire! Les quelques idées qu'on avait eu jusqu'à ce moment n'étaient pas particulièrement originales et d'autres équipes avaient eu des idées similaires. On a donc poussé davantage et pensé à un jeu où un géant aurait de la difficulté à conserver son équilibre parce qu'il est trop grand, ce qui le fait trébucher et écraser des gens et des maisons. Comme Godzilla qui détruit tout Tokyo pendant qu'il se bat avec les autres monstres.

Dans un grand revirement de situation, on a finalement décidé de faire un jeu de table au lieu de faire un jeu vidéo. On s'est dit que ce serait une expérience intéressante à essayer. En plus, puisqu'on n'a plus la limite de la programmation qui prend toujours full de temps, on pourrait pousser le design au max.

Faire un jeu de table est toujours une expérience vraiment différente de faire un jeu vidéo. Quand on fait un jeu vidéo, c'est facile de prendre l'idée globale qu'on veut faire et de la faire rentrer dans un moule de jeux existants: jeu de plateformes, jeu de tir, jeu d'action, jeu à la première personne... Mais quand on fait un jeu de table, on a beaucoup plus d'options que ça. Est-ce qu'on veut utiliser des cartes? Est-ce qu'on utilise des pions? Des dés? Un plateau de jeu? Et chacun de ces éléments peut prendre plusieurs formes. Pour le plateau, on peut avoir une grille carrés, un labyrinthe, un trajet linéaire, une boucle... Pour les cartes, on peut utiliser des couleurs, des images, des symboles, des chiffres... Ce peut être un jeu à deux, trois, quatre joueurs ou plus. Il y a vraiment BEAUCOUP PLUS de possibilités avec un jeu de table que lorsqu'on fait un jeu vidéo, et c'est ce qui est excitant!!

Mes quelques expériences de création de jeux de table m'ont apprise qu'il faut rapidement décider d'une mécanique de base qu'on a playtesté pour ensuite graduellement ajouter les morceaux additionnels et faire des tests à chaque fois. On a donc décidé certains paramètres dès le début: Un jeu à 2 joueurs où 2 géants s'affrontent. Le but est de faire tomber l'autre géant pour qu'il écrase les gens (d'autres pions) dans sa chute. J'ai fait rapidement un petit système de cartes pour décider comment les joueurs peuvent déplacer leur géant ou pousser l'autre géant pour écraser les gens. Il y avait probablement plusieurs manière d'arriver au même résultat, mais il fallait bien commencer quelque part. C'était simplement une mécanique pas trop compliquée à implémenter. D'une certaine manière, c'est un peu comme la mécanique de base d'un jeu de plateformes: courir et sauter. Il ne restait qu'à déterminer les variables (à quelle vitesse on cours, à quelle hauteur on saute) et les défis (on saute par dessus quoi?, on cours pour aller où?). Dans notre cas, il fallait déterminer comment le joueur allait utiliser la mécanique de placement avec les cartes pour réaliser ses objectifs.

(Oh! Petite parenthèse: Je ne vais pas rentrer ici dans les détails des mécaniques du jeu. Je vais faire un autre billet pour ça.)

Le jeu a donc été complété en soirée le samedi. J'ai été le premier surpris: d'habitude, faire un jeu de table qui est intéressant à jouer peut prendre plusieurs jours de taponnage. J'imagine que la rapidité vient avec l'expérience.

Le dimanche, on a fait que des playtests en utilisant comme cobaye les autres participants du DTGMA. Les commentaires ont été très positifs. Les gens comprenaient bien les mécaniques et ils voyaient bien les possibilités et les choix qu'ils devaient faire à chaque tours. Mais le plus important c'était qu'ils avaient l'air bien concentrés sur le jeu et qu'ils s'exclamaient lorsqu'un revirement de situation avait lieu. Pour un game designer, c'est la récompense ultime! Ils avaient l'air d'avoir du fun!

On a tout de même eu des commentaires constructifs sur certains points à améliorer. Le système de défense actuel, bien que laissant beaucoup de place à l'effet de surprise, repose présentement un peu trop sur la chance. Le joueur attaquant n'a pas vraiment de moyen de prévoir son taux de succès. On va donc continuer à essayer d'autres paramètres pour essayer de rendre la mécanique de défense encore plus intéressante. J'ai déjà des idées toutes simples qu'on pourra essayer prochainement.

En conclusion, je suis vraiment content de ce qu'on a réussi à accomplir. On a été capable de trouver l'idée, de l'appliquer et d'itérer plein de fois et ce en seulement 1 journée de jam (le samedi). On a même réussi à faire des figurines, un design de planche de jeu, un design pour les cartes et plein de playtests le dimanche. Bon, il reste encore plusieurs itérations avant que ces éléments fonctionnent bien, mais le jeu est déjà l'fun right now! Bref, y'a de quoi se réjouir. On est sur la bonne voie vers un jeu qui pourrait être vraiment solide!

Mercredi de cette semaine, nous allons amener le jeu au meetup du MRGS pour que les gens puissent l'essayer et nous donner des commentaires sur les nouvelles modifications qu'on a apportées. Si vous voulez l'essayez, venez faire un tour!

Git Gob - Un vidéo qui va changer votre vie!

Tout simplement le vidéo le plus incroyable que vous allez voir dans votre vie. Sérieux, ça a changé toute ma façon de voir les objets qui m'entourent. Des grands chef-d'oeuvres du cinéma ne m'ont pas autant bouleversé que ce tout petit film d'animation d'une minute! C'est incroyable!

https://www.onf.ca/selections/hothouse_fr/lecture/#44

À chaque fois que je l'écoute, ça me donne des frissons! Surtout la musique à la fin.

Ma face dans la télé!

Je suis en train de me patenter quelque chose de drôle. J'ai ramassé une vieille télé, j'ai vidé tout son intérieur, le tube cathodique, les boutons et l'électronique, et j'ai fait un trou pour pouvoir rentrer ma tête dedans.

Ce n'est pas super confortable alors j'ai mis des serviettes (et oui, encore une nouvelle utilisation hot d'une serviette!) pour faire du mou. Mon objectif, c'est de pouvoir me promener avec ça sur la tête à Otakuthon. C'est niaiseux, mais c'est le genre de niaiseries que je fait.
Admirez les photos::

Journée annuelle des vaches en beurre

Célébrons! Aujourd'hui, c'est la journée annuelle des vaches en beurre. Oui oui, c'est la journée dans l'année où il faut fabriquer une vache avec du beurre.

Évidemment, ça allait mieux quand on avait les petits cubes de beurre de la cafétéria mais tant pis (pis de vache!) Il faut souffrir (et se salir) pour célébrer les anniversaires niaiseux en jouant avec du beurre.

Hey! C'est quand même mieux que la journée annuelle des vaches en rotin!
(Hey Christine! Non, je n'ai pas oublié!)

narF va prendre une marche

Haïku::
marche dans le désert
sahara sans une goutte d'eau
le soir sous la pluie

photo de Jonathan Blondiau http://pixel.teriamandi.infoHier soir, je suis allé prendre une marche. Ce qui est très exceptionnel puisque je ne prends jamais de marche! La dernière marche que j'avais prise c'était le 24 décembre dernier et c'était pour la même raison que ma marche d'hier soir. C'est toujours la même raison. Quand je vais marcher -- et là je veux dire marcher sans aller nul part, pas juste marcher pour se se rendre à un endroit ou aller faire des commissions -- quand je vais marcher donc, c'est parce que je cherche une idée.

La dernière fois que j'avais fait ça, je cherchais à écrire une pièce de théâtre. J'avais acheté le jeu d'avocat sur DS pour mon père à Noël, Ace Attorney. Je savais que mon père allait aimer ça, le problème c'était de le convaincre que, oui, il allait vraiment aimer ça. Ce jeu, c'est un roman intéractif mais ça reste quand même un jeu vidéo et mon père n'aime pas les jeux vidéo, ni les jeux en général d'ailleurs. Mais comme c'est un roman interactif, il allait sûrement aimer ça. Sauf que, comme pour empirer mon problème, il y avait des p'tites filles d'animes sur la boîte du jeu et mon père n'aime pas les p'tites filles d'animes japonnais, ni les animes en général d'ailleurs. Mais heureusement, Ace Attorney est un jeu d'avocats avec des meurtres, des procès et toute la patente donc le style de dessin n'a pas grand chose à voir. Mais ça, mon père ne le savait pas. Il fallait que je le convainque!

J'ai donc imaginé un concept de pièce de théâtre. Mon père jouerait bien sûr le rôle de l'avocat de la défense. Chaque personne de la famille recevrait aussi leur texte et leurs répliques à dire. C'est le principe de jouer un rôle mais sans savoir les punchs de l'histoire parce qu'on découvre l'histoire au fur et à mesure. J'ai donc imaginé une histoire de cadeau volé, avec des renversements de situation, des témoins qui mentent, etc. Et bien sûr, mon père avait le luxe de pouvoir crier OBJECTION à tout bout de champs parce que c'est hot.

Toute cette histoire a été imaginée pendant que je marchait, le 24 décembre à 5h du matin. Ce fut une longue marche, genre peut-être 2 heures. Mon cerveau fonctionnait à toute vitesse pour essayer de trouver mon histoire. Mais ça a valu la peine : quand je suis revenu chez nous, ça m'a pris même pas la journée pour écrire l'histoire. Il fallait que je me dépêche parce que c'était les partys de Noël après et que je voulais donner le cadeau à mon père avant.

Pour info, la pièce s'est bien déroulée. Chacun avait son rôle. Lau faisait la juge et criait SILENCE en tapant avec son marteau. Ma mère faisait le procureur de la couronne, méchante et arrogante comme le procureur dans le jeu. Mon frère était l'accusé (faussement accusé évidemment!) et ma soeur faisait la victime. Moi je faisait les autres rôles (témoins, foule, etc). Ce fut trèshot . Mon père a beaucoup aimé et ça l'a convaincu de jouer au jeu que je venais de lui donner. Il l'aime beaucoup d'ailleurs, même s'il trouve ça un peu difficile.

Prendre des marches, ce n'est pas quelque chose que je fais souvent. Cette fois du 24 décembre, c'était en me levant le matin. Mon idée de pièce de théâtre m'excitait tellement que je m'était réveillé beaucoup trop tôt sans être capable de me rendormir. Je suis donc aller marcher pour élaborer mon plan.

Hier soir, je cherchais une idée. La Brigade SnW veut enregistrer un disque et faire des scénarios de films mais pour faire ça, ça prend des histoires à raconter. Alors je cherchais une histoire. Ma petite soeurAn-Soft a un jeu qu'elle a reçu il y a longtemps. Il y a plein de cartes avec des dessins et il faut inventer des histoires en pigeant des cartes. C'est bon pour la créativité. Moi j'utilise parfois les cartes de ce jeux là. Je trie les cartes par catégories (personnages, lieux, objets, émotions) et je pige des cartes dans chaque catégorie.

Hier soir, j'avais pigé un clown, une poubelle, un parc d'attractions, une paire de lunette, le rire, un arbre triste avec de la pluie et une salle de bain. Quand je suis allé marché, je cherchais à faire une histoire intéressante avec tout ça. Le problème, c'est que ça n'a pas marché.

Sortir de chez-soi à 1h du matin, c'est très bizarre. Il faut faire attention de ne pas réveiller personne. Surtout ne pas réveiller ma mère qui va me demander où je vais. Je n'avais pas envie de commencer à lui expliquer pourquoi, moi, le gars qui ne sort jamais pour prendre une marche, je voulais aller marcher à 1h du matin pour chercher une idée. C'est trop compliqué à expliquer, surtout à une personne à moitiée endormie à 1h du matin.

Une fois sorti, c'est très silencieux et il fait noir. C'était même plutôt... effrayant. J'habite pourtant dans un quartier particulièrement plate et paisible. Sauf que je suis allé marcher un peu trop proche d'un bar avec des gens saouls qui s'engueulaient bruyamment dans la rue. Oh et j'avais joué à River City Randsom plus tôt dans la journée alors j'avais la tête remplie de gangs de rue et de combat entre des gros gars plein de muscle. Haha ouais. Maintenant que j'y pense, c'est complètement ridicule d'avoir eu peur à ce moment là mais c'est comme ça. Je n'y pouvais rien. N'empêche, sur le coup, ça m'a déconcentré et empêché de trouver une idée lumineuse pour mettre les cartes du jeu d'Ann-So en ordre et obtenir une histoire.

Au moins, ça m'a donné quelque chose d'intéressant à raconter dans mon blogue!

Morale de l'histoire, quand il est tard et qu'on cherche une idée, c'est probablement plus intelligent d'aller se coucher et de chercher une idée le lendemain.

Photo de Jonathan Blondiau

narF décore son sapin

Haïku::
Quand on t'a dit que
la Brigade te vois partout,
on ne bluffait pas.

Pour mettre dans mon sapin
le Père Noël m'a donné
4 casseaux d'asperges
3 sacs de poubelle pleins
2 peanuts à lunettes
et 1 rouleau de papier toilette


Tout le monde connaît cet air enjoué (et classique!) du temps des fêtes. Alors pour faire différent, j'ai décidé de décorer le sapin de la famille autrement.

Déjà en partant, la barre était haute. Ma soeur Lau avait en effet décidé de placer des photos de Rufus Wainwright (maudit qu'il chante mal!) et de Johnny Depp (au moins il est drôle...), deux hommes qu'elle aime d'un amour pur et idyllique.

Le problème, c'est que voyant ça, les tapons ont répliqué en plaçant des photos de leur crus. M. Tapon a placé une photo de Super Mario, ce qui reste quand même correct. Mais quand Ann-Soft a placé une photo de Desireless, cette chanteuse pop des années 90, je pense qu'on a touché le fond. Bon, ce n'est pas aussi pire que vous croyez. Y'avait pas de quoi avoir son voyage (haha!). C'est juste qu'il y a comme une folie pour Desireless ces temps-ci chez nous. Encore une autre mode passagère créé par ma soeur Lau. De mon côté, je trouve ça drôle...

N'ayant rien à perdre, j'ai décidé de confectionner des décorations de la part de la Brigade SnW. Armé de papier, de carton de boîtes de céréales et de crayons feutres, je me suis lancé dans l'élaboration de motif complexes et d'oeuvre d'art rétro-kitch-néo-post-modernisme. Ouais.

C'est un peu creepy hein? Vous aurez évidemment reconnu le désormais célèbre oeil de surveillance de la Brigade SnW. Supposément que c'est un oeil magique qui permet de voir partout et tout le temps. M'enfin, j'ai pas trop compris. Ensuite, il y a le fameux cadeau de Earthbound mais qui semble avoir fusionné avec la Boogey Tent de la ville des zombies. Rien de moins.