La défense du français; j’ai enfin trouvé pourquoi ça m’achale un peu

Ma mère nous partage parfois des textes à propos de la langue française. Soit sur pourquoi on devrait la protéger, soit sur comment elle est belle et devrait être célébrée, soit pour déplorer le mauvais français des nouveaux arrivants, etc etc…

Des textes comme ça j’en ai lu plein. Et je ne suis pas totalement en désaccord. Mais je sais pas… ça ne me parle pas. Ça me laisse ambivalent. Mais je pense que j’ai trouvé pourquoi….

D’un côté je comprends l’intérêt de défendre la langue. Avec ma gang, on fait notre podcast en français québécois alors qu’on aurait 10 fois plus d’audience en anglais. Je fais mes jeux en français (souvent), en parlé québécois slang, parce que je trouve ça important d’être authentique. Donc c’est pas que je trouve que le français n’est pas important, au contraire.

Mais de l’autre côté, ça ne peut pas être authentique si je faisais mes créations en pur français sans anglicismes. C’est comme ça que les gens parlent aujourd’hui et ça mérite d’être enregistré et sauvegardé tel que c’est réellement.

Ensuite, l’autre problème qui me chicotte c’est qu’en essayant de protéger la langue contre les méchants anglais, on se met à dos toute une population d’immigrants qui ne font pas parti de nos oppresseurs, mais qu’on traite comme des merdes parce qu’ils n’ont pas réussi à apprendre le français rapidement. (pas étonnant vu la qualité des cours médiocre qu’on leur offre!)

Y’a aussi une guerre de classe: en essayant de mettre le français sur un piédestal, ça prend rapidement un ton colonialiste. Le français est la langue de la culture raffinée (lire: blanche, de la bourgeoisie). Après on se demande pourquoi les immigrants et les gens de la classes ouvrières, opprimés par les riches blancs, ne veulent pas l’apprendre. C’est sûr qu’avec l’attitude arrogante qu’on a, ça ne doit pas leur donner envie de l’apprendre.

Je n’entends pas les défenseurs du français venter les artistes hip-hop émergents qui manient le français mille fois mieux que toi et moi ou toute la musique poche à la radio. Je n’entends pas les défenseurs du français revendiquer des meilleures tunes à la radio plutôt que toujours les mêmes 50 tunes francophones qui jouent à la radio depuis 40 ans, en ignorant tout ce qui est nouveau! Pourquoi ils apprendraient le français si ce qui joue à la télé c’est des remakes poches de télé américaines/anglophone?

Et finalement, pourquoi défendre le français en particulier? Parce qu’il est attaqué par l’invasion de l’anglais? Ok, oui. Mais pourquoi on ne défend pas les langues autochtones avec la même ferveur? Après tout, notre langue était, elle aussi, la langue de l’invasion coloniale française. La vraie langue d’ici, c’est les langues des premières nations. Quand j’entends les québécois dire « la langue d’ici », ça me pique. C’est factuellement faux: le français est la langue de l’invasion des blancs arrivée à la « Nouvelle-France » à Tiohtià:ke (Montréal).

Donc voilà pourquoi ce genre de texte me laisse ambivalent. Je comprends les 2 côtés, je comprends l’invasion culturelle, la conquête de la Nouvelle-France par les anglais, la guerre de classes des ouvriers francophones contre les patrons anglophones. Mais ça ne me concerne pas. C’est le passé. En ce moment, moi aujourd’hui, je vois des nouveaux problèmes qu’on doit adresser et les défenseurs du français les ignorent complètement (selon ce que je peux voir). Tant qu’on ne règle pas ces problèmes-là, je vais continuer de me sentir un peu mal à l’aise de vouloir défendre le français. Pour vrai, j’ai un peu honte par moments…


par

Leave a Reply