Conférence de Capy à l'IGDA

Ce soir encore, l'IGDA organisait une conférence à la SAT. Cette fois, c'était les 2 fondateurs de Capy (Clash of Heroes, Sword and Sworcery et Critter Crunch) qui sont venu de Toronto pour nous jaser de leur expérience. En particulier, ils ont focussé sur un aspect important de l'industrie du jeux vidéo : l'art de se faire des contacts en buvant des bières!

En soit, le sujet n'est pas nouveau. Se faire des contacts, c'est la base de presque n'importe quelle job. Mais alors que bien des conférenciers vont simplement dire que c'est important d'avoir un bon réseau de contacts, les deux gars de Capy ont expliqué comment faire pour le créer.

Pour quelqu'un qui débute dans l'industrie et qui ne connait pas beaucoup de gens, se faire dire qu'il faut absolument avoir des contacts pour percer peut être plutôt effrayant. C'est dur de connaître des gens quand on ne connait personne. Ce que les gars de Capy ont expliquer, c'est qu'il faut dédramatiser la patente. C'est parfaitement faisable et même recommandé d'aller boire des bières ou prendre un lunch avec nos développeurs idoles indépendant ou non. C'est comme ça qu'on peut rencontrer des gens cools et peut-être devenir ami avec eux. Et c'est en se faisant plein d'amis qu'on se fait des contacts. Et ces amis là vont pouvoir nous aider quand on va être dans la merde et qu'on va avoir besoin de conseils.

Faut pas voir les contacts comme des outils ou des ressources. Il faut les voir comme des amis. C'est ces amis là qui vont vouloir embarquer dans le projet. C'est ces amis-là qui vont venir travailler avec vous. C'est ces amis-là qui vont se faire ambassadeur du projet et qui vont en parler à leurs amis. C'est ces amis-là qui vont vous dégotter des contrats. En étant honnête dans la relation, on construisant sur la confiance des gens, on peut s'assurer qu'ils vont être d'autant plus impliqué dans le projet et moins susceptible de nous abandonner. Et c'est la même chose avec les journalistes. C'est pas en envoyant des communiqués de presse bullshit qu'on va convaincre un journaliste de parler de nous. C'est en étant ami avec.

Comme j'ai dit, c'est rien de nouveau. C'est tout des choses que je savais déjà. Mais j'ai aimé comment ils ont dédramatisé la chose. Je suis sûr que ça va convaincre du monde qui ne sont pas trop fort sur le social à se lancer. C'est comme jaser avec ses chums.

Leave a Reply