La course en pain d'épices: Le défi design de ma carte de Noël

À Noël passé, j'ai décidé, comme je n'avais pas une cenne pour faire des cadeaux à personne, que j'allais plutôt offrir un jeu en cadeau. Un jeu personnalisé, destiné à ma famille et mes amis. Une carte de Noël sous forme de jeu, genre.

Ça a donc donné La Course en pain d'épice. Vous pouvez y jouer en ligne sur itch.io:

Évidemment, comme j'étais vraiment occupé avant Noël, ça ne m'a laissé qu'une journée pour faire le jeu. On était le 24 décembre et je devais rejoindre mon père au métro à 17h.

Mon défi de design était donc le suivant:

  1. Faire un jeu en moins de 12 heures
  2. Un jeu comme carte de Noël
  3. Offrir un défi intéressant pour les joueurs expérimentés
  4. Pouvoir comprendre les règles en regardant les autres joueurs
  5. Assez simple pour que mes grand-mères soient capables de le finir (elle n'ont jamais joué à un jeu de leur vie!)

Je crois avoir assez bien réussi sur tous les points:

Moins de 12 heures
J'ai utilisé des mécaniques simples, pour la plupart déjà intégrées dans Construct 2. Et comme j'avais déjà fait un premier prototype plus tôt dans le mois, je savais ce qui était facile à faire et ce qui serait trop compliqué (et donc coupé).

Comprendre les règles en regardant les autres joueurs
Un seul bouton, sauter par dessus les obstacles, ramasser les biscuits, se rendre à la fin le plus vite possible. Tout est visuellement représenté. On reste classique et casual.

Un jeu comme carte de Noël
En plaçant le texte dans le décor du jeu, ça permet d'éviter d'ennuyer les joueurs qui ne veulent pas lire, tout en offrant un peu de rejouabilité pour ceux qui veulent lire (refaire le niveau tranquillement, sans se soucier des obstacles, pour lire le texte). 
Offrir un défi intéressant
Le fait d'ajouter une table de high score, dans un contexte où les joueurs se connaissaient et étaient tous dans la même pièce pour jouer, a généré énormément de rejouabilité chez les joueurs plus compétitifs tels mes petits cousins et mes frères et soeurs. En fait, le level design est tellement pourri (je m'excuse!!) qu'il est impossible de finir le jeu sans foncer dans au moins un obstacle. Il faut connaître le niveau par coeur et, de toutes façons, ça fini par aller trop vite. Les joueurs devaient donc trouver le meilleur chemin, celui qui va vite et qui évite la majorité des obstacles.
Ma grand-mère doit être capable de le finir
En utilisant le modèle d'une course contre la montre où il est impossible de perdre, je m'assure que les joueurs vont immanquablement se rendre à la fin. Oui, mes grand-mères ont foncé dans la plupart des obstacles, mais elles se sont quand même rendu à la fin. Et elles étaient contentes d'avoir joué.
Au final, j'ai reçu des félicitations de toute la famille, même mes oncles et mes tantes qui ne connaissent rien aux jeux vidéos, et j'ai fait joué les plus jeunes pendant beaucoup plus longtemps que j'avais espéré!

Remerciements à Annie, la plus meilleure artiste, capable de faire du visuel de jeu en même pas 2 heures!

Durant le temps de Noël, j'ai réfléchi...

On lit parfois des textes d'opinion dans des magazines ou dans des blogues où les auteurs expliquent pourquoi ils n'aiment pas la fête de Noël et pourquoi ça les déprime. Je me souviens, il y a quelques années, lorsque je lisais des textes comme ça, je ne comprenais pas. Je ne comprenais pas pourquoi des gens pouvaient être aussi tristes et déprimés dans un moment aussi joyeux. Je pensais que c'était parce qu'ils étaient trop pessimistes ou parce qu'ils ne faisaient pas assez d'efforts.

Mais plus récemment, j'ai compris. J'ai compris que ce qu'ils n'aiment pas, ce n'est pas la fête de Noël en tant que telle, mais plutôt la décadence qu'elle entraîne chez les gens. Et maintenant, je suis un peu du même avis qu'eux. Je vois les gens qui dépensent des sommes importantes pour acheter des patentes plus ou moins utiles aux autres. Je vois des jeunes enfants qui reçoivent des cadeaux par poignée et qui ne semblent pas y prêter une grande attention. Je vois les gens qui courent dans les centres d'achats où tout le monde a l'air malcommode. Je me rappelle le Noël de l'année où je travaillais dans une boutique de jeux vidéo et où j'ai dû endurer la même musique de Noël pendant 2 mois.

J'ai donc compris pourquoi certaines personnes en sont arrivées à détester cette fête-là. Bon, là je dis ça, mais ça ne veut pas nécessairement dire que je déteste moi aussi. Au contraire, j'aime bien ce qu'elle symbolise et j'aime bien le fait qu'il s'agisse d'une occasion de voir toute la famille pour manger des bonnes choses que nos parents ou grands-parents ont pris le temps de cuisiner. J'ai eu ben du fun à déconner en famille, ça c'est sûr! Par contre, ce que je n'aime pas, c'est évidemment la nature commerciale de la chose.

Je ne comprends pas le plaisir de voir des enfants déballer des poignées de cadeaux avec un air de s'en foutre. Je ne comprends pas pourquoi les gens vont passer autant de temps dans les magasins au lieu d'aller dans leur famille pour fêter ou pour cuisiner.

Encore une fois, c'est le temps de l'année où je deviens un peu pessimisme quant à la vie humaine en général. Je repense à ce qu'un prof nous a un jour dit, comme quoi les statistiques disent que 70 à 80% des gens n'aiment pas leur job. Je pense à ça et je ne peux m'empêcher de m'imaginer qu'ils font cette job-là uniquement pour pouvoir se payer des trucs et s'acheter du bonheur fictif pour essayer finalement d'oublier le fait qu'ils n'aiment pas leur job. Au lieu de régler le problème à la source (en s'arrangeant pour aimer leur job et/ou en travaillant moins), ils travaillent plus pour se payer des «médicamments» à leur manque de motivation au travail.

Bref, j'ai passé un bon Noël en famille et avec ma blonde et je n’ai pas magasiné de cadeaux à personne. Et si l’on exclut les interminables séances de déballage de cadeaux, j'ai eu ben du fun à Noël, malgré mes quelques petites idées noires. Essayez ça l'an prochain. Allez voir des gens plus et achetez moins de cossins.

narF va prendre une marche

Haïku::
marche dans le désert
sahara sans une goutte d'eau
le soir sous la pluie

photo de Jonathan Blondiau http://pixel.teriamandi.infoHier soir, je suis allé prendre une marche. Ce qui est très exceptionnel puisque je ne prends jamais de marche! La dernière marche que j'avais prise c'était le 24 décembre dernier et c'était pour la même raison que ma marche d'hier soir. C'est toujours la même raison. Quand je vais marcher -- et là je veux dire marcher sans aller nul part, pas juste marcher pour se se rendre à un endroit ou aller faire des commissions -- quand je vais marcher donc, c'est parce que je cherche une idée.

La dernière fois que j'avais fait ça, je cherchais à écrire une pièce de théâtre. J'avais acheté le jeu d'avocat sur DS pour mon père à Noël, Ace Attorney. Je savais que mon père allait aimer ça, le problème c'était de le convaincre que, oui, il allait vraiment aimer ça. Ce jeu, c'est un roman intéractif mais ça reste quand même un jeu vidéo et mon père n'aime pas les jeux vidéo, ni les jeux en général d'ailleurs. Mais comme c'est un roman interactif, il allait sûrement aimer ça. Sauf que, comme pour empirer mon problème, il y avait des p'tites filles d'animes sur la boîte du jeu et mon père n'aime pas les p'tites filles d'animes japonnais, ni les animes en général d'ailleurs. Mais heureusement, Ace Attorney est un jeu d'avocats avec des meurtres, des procès et toute la patente donc le style de dessin n'a pas grand chose à voir. Mais ça, mon père ne le savait pas. Il fallait que je le convainque!

J'ai donc imaginé un concept de pièce de théâtre. Mon père jouerait bien sûr le rôle de l'avocat de la défense. Chaque personne de la famille recevrait aussi leur texte et leurs répliques à dire. C'est le principe de jouer un rôle mais sans savoir les punchs de l'histoire parce qu'on découvre l'histoire au fur et à mesure. J'ai donc imaginé une histoire de cadeau volé, avec des renversements de situation, des témoins qui mentent, etc. Et bien sûr, mon père avait le luxe de pouvoir crier OBJECTION à tout bout de champs parce que c'est hot.

Toute cette histoire a été imaginée pendant que je marchait, le 24 décembre à 5h du matin. Ce fut une longue marche, genre peut-être 2 heures. Mon cerveau fonctionnait à toute vitesse pour essayer de trouver mon histoire. Mais ça a valu la peine : quand je suis revenu chez nous, ça m'a pris même pas la journée pour écrire l'histoire. Il fallait que je me dépêche parce que c'était les partys de Noël après et que je voulais donner le cadeau à mon père avant.

Pour info, la pièce s'est bien déroulée. Chacun avait son rôle. Lau faisait la juge et criait SILENCE en tapant avec son marteau. Ma mère faisait le procureur de la couronne, méchante et arrogante comme le procureur dans le jeu. Mon frère était l'accusé (faussement accusé évidemment!) et ma soeur faisait la victime. Moi je faisait les autres rôles (témoins, foule, etc). Ce fut trèshot . Mon père a beaucoup aimé et ça l'a convaincu de jouer au jeu que je venais de lui donner. Il l'aime beaucoup d'ailleurs, même s'il trouve ça un peu difficile.

Prendre des marches, ce n'est pas quelque chose que je fais souvent. Cette fois du 24 décembre, c'était en me levant le matin. Mon idée de pièce de théâtre m'excitait tellement que je m'était réveillé beaucoup trop tôt sans être capable de me rendormir. Je suis donc aller marcher pour élaborer mon plan.

Hier soir, je cherchais une idée. La Brigade SnW veut enregistrer un disque et faire des scénarios de films mais pour faire ça, ça prend des histoires à raconter. Alors je cherchais une histoire. Ma petite soeurAn-Soft a un jeu qu'elle a reçu il y a longtemps. Il y a plein de cartes avec des dessins et il faut inventer des histoires en pigeant des cartes. C'est bon pour la créativité. Moi j'utilise parfois les cartes de ce jeux là. Je trie les cartes par catégories (personnages, lieux, objets, émotions) et je pige des cartes dans chaque catégorie.

Hier soir, j'avais pigé un clown, une poubelle, un parc d'attractions, une paire de lunette, le rire, un arbre triste avec de la pluie et une salle de bain. Quand je suis allé marché, je cherchais à faire une histoire intéressante avec tout ça. Le problème, c'est que ça n'a pas marché.

Sortir de chez-soi à 1h du matin, c'est très bizarre. Il faut faire attention de ne pas réveiller personne. Surtout ne pas réveiller ma mère qui va me demander où je vais. Je n'avais pas envie de commencer à lui expliquer pourquoi, moi, le gars qui ne sort jamais pour prendre une marche, je voulais aller marcher à 1h du matin pour chercher une idée. C'est trop compliqué à expliquer, surtout à une personne à moitiée endormie à 1h du matin.

Une fois sorti, c'est très silencieux et il fait noir. C'était même plutôt... effrayant. J'habite pourtant dans un quartier particulièrement plate et paisible. Sauf que je suis allé marcher un peu trop proche d'un bar avec des gens saouls qui s'engueulaient bruyamment dans la rue. Oh et j'avais joué à River City Randsom plus tôt dans la journée alors j'avais la tête remplie de gangs de rue et de combat entre des gros gars plein de muscle. Haha ouais. Maintenant que j'y pense, c'est complètement ridicule d'avoir eu peur à ce moment là mais c'est comme ça. Je n'y pouvais rien. N'empêche, sur le coup, ça m'a déconcentré et empêché de trouver une idée lumineuse pour mettre les cartes du jeu d'Ann-So en ordre et obtenir une histoire.

Au moins, ça m'a donné quelque chose d'intéressant à raconter dans mon blogue!

Morale de l'histoire, quand il est tard et qu'on cherche une idée, c'est probablement plus intelligent d'aller se coucher et de chercher une idée le lendemain.

Photo de Jonathan Blondiau

narF reçoit des cadeaux

Haïku::
Il y a longtemps,
c'qu'on voulait était bien simple :
Trampoline Géante!

Je ne sais pas si vous savez mais.... il y a beaucoup d'avantages à être moi. Par exemple, il est parfois très pratique d'avoir une mémoire-trou-noir et tout le temps oublier tout. Ou, tout simplement, pour avoir une source inépuisable de conneries qui émane sans interruptions.

À Noël, ces deux caractéristiques m'ont d'ailleurs donné une bonne surprise!

Sur ma liste de cadeaux surpuissants et hots que je voulais pour Noël, en plus des suggestions "sérieuses", j'avais ajouté un paquet de conneries :: un éléphant, un morceau du World Trade Center, la toison d'or, mon poids en chocolat, etc. Je savais évidemment que personne n'allait penser à m'acheter un éléphant.

Ensuite, évidemment, j'ai oublié tout ça.

Ce n'est qu'au moment de déballer le cadeau de ma tante que je me suis posées de sérieuses questions : qu'est-ce que pouvait bien contenir cet étrange paquet?

Quand j'ai découvert un savon rose avec une figurine d'éléphant rose incrustée à l'intérieur, je suis resté perplexe quelques instants. Ça m'a pris du temps avant de comprendre...

narF décore son sapin

Haïku::
Quand on t'a dit que
la Brigade te vois partout,
on ne bluffait pas.

Pour mettre dans mon sapin
le Père Noël m'a donné
4 casseaux d'asperges
3 sacs de poubelle pleins
2 peanuts à lunettes
et 1 rouleau de papier toilette


Tout le monde connaît cet air enjoué (et classique!) du temps des fêtes. Alors pour faire différent, j'ai décidé de décorer le sapin de la famille autrement.

Déjà en partant, la barre était haute. Ma soeur Lau avait en effet décidé de placer des photos de Rufus Wainwright (maudit qu'il chante mal!) et de Johnny Depp (au moins il est drôle...), deux hommes qu'elle aime d'un amour pur et idyllique.

Le problème, c'est que voyant ça, les tapons ont répliqué en plaçant des photos de leur crus. M. Tapon a placé une photo de Super Mario, ce qui reste quand même correct. Mais quand Ann-Soft a placé une photo de Desireless, cette chanteuse pop des années 90, je pense qu'on a touché le fond. Bon, ce n'est pas aussi pire que vous croyez. Y'avait pas de quoi avoir son voyage (haha!). C'est juste qu'il y a comme une folie pour Desireless ces temps-ci chez nous. Encore une autre mode passagère créé par ma soeur Lau. De mon côté, je trouve ça drôle...

N'ayant rien à perdre, j'ai décidé de confectionner des décorations de la part de la Brigade SnW. Armé de papier, de carton de boîtes de céréales et de crayons feutres, je me suis lancé dans l'élaboration de motif complexes et d'oeuvre d'art rétro-kitch-néo-post-modernisme. Ouais.

C'est un peu creepy hein? Vous aurez évidemment reconnu le désormais célèbre oeil de surveillance de la Brigade SnW. Supposément que c'est un oeil magique qui permet de voir partout et tout le temps. M'enfin, j'ai pas trop compris. Ensuite, il y a le fameux cadeau de Earthbound mais qui semble avoir fusionné avec la Boogey Tent de la ville des zombies. Rien de moins.

narF parle d'école et d'un peu n'importe quoi

Haïku::
Petit compte rendu
Fin de session et brigade
Torture virtuelle

Tranquillement pas vite, j'entre dans ma fin de session. Et je sens que les nuits blanches vont commencer à vraiment devenir communes. Dissertation, visionnement de films et projet de montage. Tout ça commence à pleuvoir en même temps. Donc, ouais, je risque d'être moins présent dans ce coin-ci de l'internet.

Comme pour en rajouter dans la torture, les compagnies de jeux décident évidemment de sortir tous leurs produits merveilleux en même temps, c'est-à-dire maintenant. Alors non seulement je dois écouter des vieux films noirs et blancs (ils sont drôles mais quand même vieux), mais en plus je dois me retenir d'acheter Mario Galaxy, Zack & Wiki ou le nouveau Zelda qui vient avec le zapper. Est-ce que Nintendo a entendu parlé de cette chose occulte et étrange qu'on appelle la "fin de session"? Faudrait leur en parler. Ils sortiraient leurs jeux durant l'été. En attendant, je les ai tous mis sur ma liste de Noël!

Pour ce qui est de la Brigade SnW, j'imagine que je devrais raconter qu'il y a pleins de bonnes choses qui s'en viennent mais c'est faux. Les choses qui s'en viennent sont réservés aux membres hauts placés et doivent être tenues secrètes. C'est même tellement important qu'on doit faire un pause de podcasts pour les prochaines semaines.

narF fait son hot à Noël 2

Haïku::
C'était les narF News.
narF déguisé en sérieux
ça fait pas sérieux...

Deux semaines avant Noël, ma mère m'a trainé de force au Sears pour m'acheter du beau linge chic. Et par chic, j'entends "moins pire qu'un t-shirt". Tsé m'habiller chic, c'est pas mon fort.

J'avais donc 2 kit jolis pour mettre à Noël (et remettre au jour de l'an, ghe). Mais la veille de Noël, je me suis dit "heille, ça serait tellement plus drôle si je mettais mon cosplay de Elite Beat Agents que j'avais pour Arcadia". Faque c'est ça que j'ai fait. Et mes grand-mère m'ont trouvé très élégant!


Morale de l'histoire :: Pour paraitre bien lors des grandes occasions, il faut être en cosplay.

Donc, dès la première occasion, je sors mon cosplay de Happy Happy Cult!

narF fait son hot à Noël

Haïku::
Hottitude mega:
l'attitude normale de narF.
Oui! Même à Noël!

Pour être hot, moi et ma soeur Lau on a décidé de déballer nos cadeaux seulement demain matin (le matin de Noël). Faque je vais me coucher tôt pour me lever de bonne heure demain. Sauf que... il est presque 5h du matin alors c'est déjà raté. Tant pis.

Oh il y a aussi une autre raison de pourquoi j'ai fait mon hot à Noël mais j'attends d'avoir la photo pour vous le montrer...

Sur ce, je voudrais bien vous souhaiter un Joyeux Noël mais la société québécoise étant aussi paradoxale et frilleuse qu'elle l'est, je vais seulement vous souhaiter un "Joyeuses Fêtes" asseptisé et sans goût, ce qui évitera de choquer qui que ce soit.