Antidote à mon insatisfaction

L’autre jour j’ai écris à propos de mon questionnement pour savoir c’est quoi la prochaine étape une fois qu’on est capable d’identifier le problème quand on feel pas. J’ai pas vraiment trouvé de réponses encore mais j’ai des pistes.

Et là par coïncidence, ma chaîne préféré Kurzgesagt vient de sortir un vidéo qui parle justement de ça.

J’aime leur approche. J’aime que tout ce qu’ils disent est appuyé par des vraies études scientifiques. (Sinon c’est trop facile de vendre des recettes miracles bidons)

Depuis que je l’ai écouté, j’ai essayé leur méthode. J’ai ajouté une case « reconnaissance/gratitude » dans mon outil de journal personnel et j’essaye de lister 5 trucs (idéalement différents) par jour. Évidemment, comme ça fait juste 2-3 jours que j’ai commencé, je peux pas dire encore si ça a réellement un impact.

Mais juste le fait d’avoir vu ce vidéo, de me faire expliquer pourquoi certaine personnes sont plus positives que d’autres et me faire dire que n’importe qui peut arriver à changer, je trouve ça très encourageant. Ça m’a mis de bonne humeur pour le reste de la semaine! 😊

Avoir tord. Avoir raison. Pourquoi on devrait faire attention avec les TED talk et les gens qui semblent avoir raison.

Parce qu’on écoute tous beaucoup de TED Talk.

Parce qu’on aime tous penser qu’on a raison et que ce que l’ont croit est vrai.

Parce que avoir tord, ça feel pas mal comme avoir raison. Comme le coyote dans Roadrunner, suspendu dans le vide parce qu’il est convaincu qu’il y a encore du plancher en dessous de ses pieds.

J’aime que, à intervalles réguliers, je tombe sur des affaires qui me rappelle que ça arrive à tous d’avoir tord. Parce que je suis constamment convaincu que je suis meilleur que les autres et que je sais plus de choses qu’eux. Et même si c’est peut-être vrai des fois, c’est dangereux de foncer dans se poser de questions. Je connais des gens comme ça; c’est pas agréable de travailler avec eux. Et à l’inverse, j’ai des collègues qui se remettent toujours en questions et qui savent qu’ils ne savent rien, et eux c’est un bonheur de travailler avec eux. (Un jour faudrait que j’écrive ici à propos de mon boss! Haha!)

Anyway. Je vous souhaite de vous poser un peu plus de question, comme j’essaye de le faire moi aussi.

Une lampe en masque de face et l’importance de rester positif

Simone Giertz, connue sur l’internet comme la «reine des shitty robots», vient de sortir un vidéo où elle construit une lampe à partir du masque en métal qui recouvrait sa face durant son traitement en chimio (elle avait une tumeur au cerveau).

Alors, de un, c’est fucking badass!

Mais de deux, c’est très touchant comme vidéo. Elle qui a habituellement une vision très positive de la vie, on voit qu’elle a quand même de la misère à dealer avec tout ça. Mais elle réussi à rester assez positive, et à le prendre avec humour, mais sans non plus éviter de parler des choses difficiles. Un équilibre pas facile à maintenir, ça c’est sûr!

Elle parle aussi de l’importance de parler à ses amis et de demander de l’aide quand on est dans une situation difficile. J’imagine que c’est valide aussi pour des choses plus petite qu’une tumeur au cerveau! :O

Vieille pub: Alors Donkey Kong, qu’est-ce qu’on brasse?

Vous souvenez vous de la vieille pub de Donkey Kong à Télétoon?

Je sais pas si je devrais avoir honte ou être fier mais… je la connais par cœur. Parce que oui, il semblerait que mon cerveau avait rien de mieux à faire à l’époque (1997-98?) que d’enregistrer mentalement cette annonce!

Dans mon souvenir, ça allait comme suit:

Alors Donkey Kong, qu’est-ce qu’on brasse?

Ça frappe! Ils écrabouillent alligators. Écrabouille la banane. Saute le baril. C’est funky flyé, ça déménage la barouette, aplatit la capsule, agace la copine et tonnerre de reculons.

Sac à papier, pire estime, ce pirate chantant et dansant en gros plan qui se fait grondé par une vieille peau? Banane excitante! Et le pire c’est qu’on a juste à sa faim à regarder et encore pire que le meilleur man: tout le monde gagne!

À moins donné les alligators… Faites le saut sur Donkey Kong!

Et là aujourd’hui, je me suis dit « tient, et si j’essayais de voir si, depuis le temps, quelqu’un a remis la pub sur internet ». Et boom! C’est là!

Et là je constate 2 choses:

  1. Il parle ben moins vite que dans mon souvenir
  2. L’annonceur semble vraiment plus vieux que dans mon souvenir
  3. J’ai quand même bien retenu les paroles, mais y’en a que j’avais vraiment rien compris!

Et donc, 21 ans plus tard, j’ai rien de mieux à faire que de transcrire les paroles de l’annonce!

Et alors Donkey Kong? Qu’est-ce qu’on brasse?

Ça frappe! Écrabouille alligator. Ils écrabouillent la banane et saute le baril. C’est funky flyé. Ça déménage la barouette, aplatit la capsule, agace la copine et tolère le gluant(?)

Ça t’a pris(?) Yeti LSD(?). Ce pirate chantant en gros plan qui se fait gronder par une vieille peau. Balade excitante! Et le pire c’est qu’on a juste à s’asseoir et regarder. Et encore pire que le meilleur man: tout le monde gagne!

À moins donné les alligators! Faites le saut sur Donkey Kong!

Quelqu’un est capable de comprendre les bouts que je ne suis pas sûrs? Est-ce qu’il dit vraiment « yeti LSD »?!?

Solitude, par Kurzgesagt

Comme l’a dit ma sœur: « doux jésus! Tu veux vraiment qu’on écoute cette vidéo là!! Tu l’as partagée partout!! »

Oui. Je pense que je connais beaucoup de gens qui vont se reconnaître comme moi dans la vidéo, donc si ça peut les aider un peu, tant mieux.

Ma chaîne préférée, Kurzgesagt – In a nutshell, a de nouveau frappé un grand coup en s’attaquant à quelque chose que tout le monde ressent mais que personne semble avoir les mots pour décrire

Ça parle du concept de solitude comme un des principaux maux qui nous affligent, nous qui vivons à l’ère moderne avec nos téléphones et nos facebook. Ils mettent des mots sur des concept flous qu’on a tous un jour ressenti sans savoir c’était quoi. Ils expliquent sans jugement, en disant que tout le monde est pogné avec ça. Et donnent quelques trucs pour briser le cercle vicieux.

About loneliness, by Kurzgesagt

Je reconnais beaucoup de gens que je connais dans cette vidéo. Je me reconnais aussi moi par moment. Je reconnais les patterns et les sentiments que ça cause. Je n’avais juste pas de mots pour le décrire clairement.

Bref la vidéo arrive au bon moment pour m’encourager dans mon désir de déconnecter de facebook et twitter pour mieux connecter avec les gens.

narF flotte zen nerdz

Apparemment, avant de quitter ce monde, Jed, un robot maison assemblé dans la cuisine, a laissé un poème avant que ses systèmes crash. C’est la dernière sortie de données qu’il a fait avant de mourir.

Pour lui rendre hommage, le groupe Stewdio a fait un vidéo musical. Le poème en question est chanté avec de la jolie musique. Pour ce qui est des images du vidéo, ben c’est fait entièrement en Applesoft 2, un langage de programmation qui roule sur un vieux Apple ][+ de 1979. Avec 48K de RAM (5000 fois moins qu’un ordi actuel). C’est noir. C’est vert. C’est beau et ingénieux. Et très poétique je trouve.

Si vous avez un petit 2 minutes à passer en faisant une expérience zen, allez le voir à cette adresse : http://www.stewdio.org/jed

RIP Jeddy-3.

Update nov 2019, 14 ans plus tard: Comme d’habitude, le jeune narF du passé a écrit n’importe quoi sans vérifier. Stewdio c’est ceux qui ont fait le vidéo clip. La chanson est bien sûr du groupe Grandaddy.